ARCHIVES. Le tunnel sous la Manche a 25 ans, revivez son inauguration en vidéo

Elizabeth II et François Mitterrand, ont fait le voyage ensemble dans le tunnel sous la Manche / © Capture d'écran archive INA
Elizabeth II et François Mitterrand, ont fait le voyage ensemble dans le tunnel sous la Manche / © Capture d'écran archive INA

Inauguré le 6 mai 1994 par le président de la République, François Mitterrand et la reine d’Angleterre, Elizabeth II, le tunnel sous la Manche fête ses 25 ans ce lundi. Retour sur ce chantier colossal qui a bâti la première frontière terrestre entre la France et la Grande-Bretagne.
 

Par Myriam Schelcher

Six ans de travaux pour réaliser un rêve de deux siècles. Le tunnel sous la Manche fête ses 25 ans ce lundi. Inauguré le 6 mai 1994 par la reine d’Angleterre Elizabeth II et le président de la République, François Mitterrand, le tunnel est la première frontière terrestre entre la France et la Grande-Bretagne.
 
Archive INA : revivez l'inauguration du tunnel sous la Manche, le 6 mai 1994


Les deux chefs d’Etat se sont rejoints à Calais pour couper le ruban et officiellement inaugurer le tunnel. Ils entament ensuite le voyage retour par le tunnel sous la Manche à bord de la Rolls Royce de la reine d’Angleterre. Après un voyage de 35 minutes, ils débarquent au Royaume-Uni. "C’est la première fois dans l’histoire que les chefs d’Etat de France et de Grande-Bretagne se rencontrent sans avoir dû prendre ni le bateau, ni l’avion", déclare Elizabeth II.

 

50,5 kilomètres de tunnel

Initialement, l’Angleterre était pourtant réticente. La première ministre conservatrice Margaret Thatcher, qui dirige alors le pays, s’est laissé convaincre. Le traité de Canterbury signé en février 1986 prévoit officiellement le percement d’un tunnel ferroviaire sous-marin de 50,5 kilomètres, le plus long du monde.

L’idée d’un tunnel remontait à l’époque napoléonienne. Deux tentatives, à la fin du XIX°siècle et dans les années 1970, avaient ensuite échoué. "Ce nouvel axe de communication préfigure de manière exemplaire une Europe à la pointe de la technologie, elle pourrait faire tellement plus, unie et solidaire", assure François Mitterrand.

Le chantier démarre en février 1988 et deux ans et demi plus tard, un ouvrier français et un britannique abattent les dernières parois qui séparent leurs pays. La poignée de mains entre Philippe Cozette et Graham Fagg est restée dans l’histoire.
 



Un chantier de 15 milliards d'euros

Le chantier a coûté 100 milliards de francs, soit plus de 15 milliards d’euros, le double du montant prévu. Dix ouvriers sont morts pendant les travaux, une plaque commémorative leur rend hommage à Douvres, au sud-est de l’Angleterre.

En novembre 1994, le premier train commercial à grande vitesse, l’Eurostar, avale les 50,5 kilomètres du tunnel sous la Manche. Paris et Londres ne sont plus séparés que de trois heures et six minutes. Aujourd’hui, le trajet entre les deux capitales ne dure plus qu’une heure et demie.

Mais le tunnel a mis du temps à être rentable. En novembre 1987, Eurotunnel, la société chargée de la construction entre en bourse et ses actions sont prises d’assaut. Dix ans plus tard, l’entreprise est étouffée par une dette colossale. Les actionnaires individuels vont perdre la quasi-totalité de leur mise.
 



L'impact du Brexit


Devenue Getlink, l’entreprise est désormais rentable, avec un chiffre d’affaire en hausse. Mais le Brexit pourrait venir perturber ses plans. Pensé pour faciliter les échanges entre les deux pays, le tunnel sous la Manche est au cœur des enjeux de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne. Comment éviter de ralentir le transit de marchandises et de passagers ?
 

Getlink (ex-Eurotunnel) prévoit de mettre en place une "frontière intelligente" : deux voies disponibles pour les poids lourds dont une qui les dispense de contrôles supplémentaires. Près de 430 millions de voyageurs et 86 millions de véhicules ont emprunté le tunnel depuis son ouverture.
 

Sur le même sujet

Les + Lus