• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Cap Gris Nez : une trentaine de migrants parvient à traverser la Manche sur une embarcation

© Sky
© Sky

Les autorités britanniques ont intercepté une embarcation transportant 34 personnes près de Douvres. Trois hommes ont été interpellés, soupçonnés d'avoir commis des infractions relatives à l'immigration clandestine.

Par Quentin Vasseur

Une trentaine de migrants a été interceptée dans les eaux anglaises après avoir traversé la Manche sur une embarcation, a-t-on appris par la préfecture maritime Manche Mer du Nord.

La préfecture avait reçu, par l'intermédiaire d'un navire de pêche, "une alerte signalant qu'il y avait potentiellement des migrants en nombre dans une embarcation qui traversait la Manche", au large du cap Gris Nez. L'embarcation transportait 34 personnes.
 

Les membres de ce groupe, parmi lesquels des enfants, ont été amenés à Douvres pour des examens médicaux avant d'être interrogés par des agents des services d'immigration. Leurs nationalités n'ont pas été confirmées. Trois hommes ont été arrêtés, soupçonnés d'avoir commis des infractions relatives à l'immigration clandestine.

 

Risque d'hypothermie


À partir de 8h30, un important dispositif est mis en place en raison du nombre important de personnes concernées et "de la température de l'eau qui laissait craindre un risque d'hypothermie". Le navire Abeille Languedoc est déployé, de même que l'hélicoptère Dauphin de la marine basé au Touquet, ainsi que des patrouilleurs des douanes, deux vedettes de la garde maritime et le renfort de la SNSM.
 

Mais le temps que cette flotte parvienne jusqu'à l'embarcation, cette dernière qui était dotée d'un moteur très rapide avait déjà franchi la frontière avec les eaux anglaises, où elle a été interceptée par les autorités britanniques.  L'opération a pris fin vers 11h30, côté français.
 

 

Les traversées en baisse


Depuis le mois de novembre, de nombreux migrants tentent d'effectuer des traversées, parfois sur des pneumatiques, parfois sur des bateaux de pêche volés, à tel point que les autorités franco-britanniques se sont accordées en décembre sur une action conjointe.

Le ministère de l'Intérieur britannique a annoncé en décembre traiter comme un "incident majeur" les arrivées sur les côtes britanniques de migrants traversant la Manche à bord de petites embarcations. Les patrouilles ont ainsi été renforcées dans les eaux qui séparent les deux pays.
 

"Le nombre de personnes tentant de traverser la Manche a diminué, passant d'environ 250 en décembre à environ 90 en janvier. Environ la moitié des tentatives de janvier ont été interceptées par nos partenaires en France avant leur arrivée dans les eaux britanniques", a précisé le porte-parole du ministère de l'Intérieur britannique.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Pourquoi Bellignies est-il un des plus beaux villages du Nord Pas-de-Calais ?

Les + Lus