Étaples : un collectionneur a rassemblé 4 000 canettes de bière dans son sous-sol

30 ans de passion rassemblés sur les étagères de son sous-sol. / © Guy Hayaert / France 3 Nord Pas-de-Calais
30 ans de passion rassemblés sur les étagères de son sous-sol. / © Guy Hayaert / France 3 Nord Pas-de-Calais

A Étaples, dans le Pas-de-Calais, Jean-Bernard Cyffers collectionne les canettes de bière et autres objets se rapportant au mousseux breuvage. Une passion sans modération.

Par M. F. avec Loïc Beunaiche

Jean-Bernard Cyffers est tégestophile. Il collectionne des objets liés à la bière, et plus particulièrement les canettes.

Dans son sous-sol, il en a rassemblé plus de 4 000 venant des quatre coins du monde.

Étaples : un collectionneur a rassemblé 4 000 canettes de bière dans son sous-sol
A Étaples, dans le Pas-de-Calais, Jean-Bernard Cyffers collectionne les canettes de bière et autres objets se rapportant au mousseux breuvage. Une passion sans modération. - France 3 Côte-d'Opale - Loïc Beunaiche, Guy Hayaert, Franck Defrance

"La Pologne, la Slovénie avec des boîtes qui ont été faites pour la Coupe du monde de 2010, ici l'Ukraine, là l'Île Maurice, le Liban", énumère-t-il.

Une passion démarrée en 1985 et un voyage en Allemagne. Au moment de partir, son hébergeur lui remet sandwich et bières en boîte métallique.

"Ce qui m'a marqué ? D'abord, j'aimais bien ce qu'il y avait dedans. En plus, je les trouvais belles, je les trouvais jolies", explique Jean-Bernard Cyffers. "Du coup, j'ai regardé les boîtes de bière d'un autre œil. Je les ai trouvées belles, toutes pratiquement."

En quête de raretés

Cet habitant d'Etaples se considère comme un modeste collectionneur, comparé notamment aux Américains.

Retraitée depuis 2011, Jean-Bernard a un peu plus de temps pour se mettre en quête de raretés.

Et en plus de 30 ans de passion, les moyens pour récupérer des séries spéciales de bières en boîtes ont bien évolué.

"Aujourd'hui j'ai des correspondants pratiquement partout dans le monde", précise-t-il. "J'ai fait rentrer une série américaine par un Brésilien, j'ai transmis des séries belges à un Tchèque. Donc ce réseau internet a fait évoluer le contact de façon phénoménale."

Mais désormais c'est à des sources locales que notre tégestophile veut faire appel : il recherche tout type de références aux anciennes brasseries étaploises. À bon entendeur !

A lire aussi

Sur le même sujet

Étaples : un collectionneur a rassemblé 4 000 canettes de bière dans son sous-sol

Près de chez vous

Les + Lus