Hucqueliers : une auto-école itinérante, inédite en France, va sillonner les routes

© espoir62
© espoir62

Porté par l’association Espoir, un camping-car aménagé en auto-école va parcourir la campagne des environs de Montreuil-sur-Mer. Cette initiative s'adresse aux aux personnes en réinsertion des territoires ruraux. 25% d'entre-eux ne possèdent pas de permis de conduire et 1/3 sont au RSA.

Par Isabelle Girardin

À Hucqueliers, l’association Espoir va sillonner la campagne avec un camping-car un peu particulier : il est aménagé en auto-école sociale itinérante. Son but : faire passer le code pour obtenir le permis de conduire.

 

Une première en France

Réservés aux personnes en réinsertion, les cours de code sont donnés dans le camping-car par petits groupes de 5 à 6 personnes, sans limite d’âge. Une fois le code obtenu, les participants sont formés à la conduite grace à une voiture à double commandes.

Le directeur de l'association Espoir Emmanuel Lebouc, a constaté que "les difficultés de mobilité sont un frein à l’intégration dans le monde du travail, un quart des personnes qui travaillent pour nous n’ont pas le permis. Quand elles vivent en milieu rural, rien que de devoir se déplacer pour se rendre à l’auto-école est compliqué. Et pour décrocher un CDI, c'est parfois impossible sans permis de conduire."
 

Avec Anthony Merlin, un des salariés, Emmanuel Lebouc à fondé l'association "Caravane". Cette plate forme est dédiée à la mobilité des personnes vivant en milieu rural et qui rencontrent des difficultés pour se déplacer et pour trouver un emploi. La préfecture du Pas-de-Calais leur a donné une dérogation pour devenir la première auto-école mobile de France.
 


 

Pour de réels projets professionnels

Un moniteur d'auto-école, Olivier Hénin, a été recruté. Il sillonnera la campagne au volant du véhicule, s'arrétant dans les villages pour donner des cours de code ou de conduite. Le financement de cet équipement s'est fait principalement sur des fonds privés. La région Hauts-de-France et le département du Pas-de-Calais attribuant des subventions au titre de l’innovation sociale.

La formation des jeunes apprentis conducteurs est payée par les collectivités locales. Mais chaque éléve devra s'acquitter des frais d'inscription au code ainsi que l'adhésion à l'association Caravane. Un total de 250 euros qui représente 10 % du coût total d'un permis de conduire.

Cette formation s'adresse aux personnes inscrites dans les structures d'insertion par l'activité économique, IAE et qui présentent un réel projet professionnel. Les cours débuteront dés ce 8 juillet.
 

Sur le même sujet

Les + Lus