• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Interpellations au Touquet : un homme mis hors de cause, l'autre convoqué pour outrage

La maison d'Emmanuel Macron et son épouse, au Touquet. / © MAXPPP
La maison d'Emmanuel Macron et son épouse, au Touquet. / © MAXPPP

L'un des deux hommes ivres interpellés en voiture dans la nuit de mercredi à jeudi au Touquet près de la maison des Macron a été mis hors de cause, l'autre sera convoqué pour outrage, rébellion et mise en danger de la vie d'autrui.

Par AFP

"Les deux mis en cause ont été entendus," a précisé le parquet de Boulogne-sur-Mer jeudi soir, qui avait souligné plus tôt que cette affaire n'a "aucun lien" avec la maison où séjournent régulièrement le président de la République et son épouse.

Le conducteur de la voiture, qui n'a pas d'antécédent judiciaire, sera présenté au parquet vendredi matin afin de se voir notifier une convocation en justice par le magistrat de permanence. "Les faits reprochés sont reconnus et s'expliquent par une consommation très excessive d'alcool, 1,60 gramme (par litre de sang)", a poursuivi le parquet.


Rien à voir avec Macron


"Cela aurait pu se passer dans une autre ville. A aucun moment ils n'ont évoqué le nom du président de la République au moment de leur interpellation, quand il y a eu outrage et rébellion."

Les deux hommes, un restaurateur de la région, âgé de 52 ans, et son beau-frère, 48 ans, sont passés plusieurs fois à vive allure près de la maison du couple présidentiel et ont failli renverser des piétons, a précisé une source policière, confirmant des informations d'Europe 1.

"Le ressort de tout ça, c'est l'alcool", a souligné cette source. Les deux hommes ont été interpellés vers 3h et placés en garde à vue.


Sur le même sujet

L'agriculture de l'Union européenne peut-elle être verte ?

Les + Lus