• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Le Touquet : douze sculptures monumentales de Pierre Marie Lejeune s'installent dans l'espace public

Pierre-Marie Lejeune installé sur l'une de ses sculptures "Arc" (2006) / © Corinne Sala
Pierre-Marie Lejeune installé sur l'une de ses sculptures "Arc" (2006) / © Corinne Sala

Elles sont visibles en ville et dans les jardins du musée du Touquet. Les œuvres de Pierre Marie Lejeune grâce à des jeux de miroir créent une illusion d'optique jusqu'à se fondre dans le paysage. Déroutant !

Par Corinne Sala

Avant d'être sculpteur, Pierre Marie Lejeune se revendique dessinateur. Il a l'humilité des grands, lui qui a pourtant travaillé avec Niki de Saint Phalle et a exposé dans le monde entier. Dès aujourd'hui et jusqu'au 22 septembre prochain, c'est au Touquet que le public va pouvoir découvrir ses œuvres monumentales.
 
 
"Porte picto" (2008), oeuvre de Pierre Marie Lejeune au Touquet / © Corinne Sala
"Porte picto" (2008), oeuvre de Pierre Marie Lejeune au Touquet / © Corinne Sala

 


 

Des objets poétiques

"C'est très important de sortir l'art des galeries et des musées et d'offrir de manière informelle l'art à tous les publics" se réjouit Pierre Marie Lejeune devant "Bug", une sculpure couverte de miroirs, entre le point d'interrogation et... à vous de voir.

"Je suis très interessé par les écritures anciennes alors j'ai imaginé une sorte de répertoire de signes plus qu'un alphabet. Je suis inspiré par les choses très synthétiques".
 
"Le L, j'aime l'idée que l'on peut s’asseoir dessus" / © Corinne Sala
"Le L, j'aime l'idée que l'on peut s’asseoir dessus" / © Corinne Sala
 
 

"Niki de Saint Phalle m'a beaucoup soutenu"

Entre le musée et le centre ville, une douzaine d'œuvres est exposée. Elles sont discrètement entourées de cordelettes pour des raisons de sécurité. Une mise à distance que Pierre Marie Lejeune accepte bon gré mal gré : "J'aime le contact physique avec mes objets. J'aime l'idée que tout le monde puisse s'en emparer".
 
"Bug" dans les jardins du musée du Touquet / © Corinne Sala
"Bug" dans les jardins du musée du Touquet / © Corinne Sala

Cette exposition à ciel ouvert, est un premier volet. À partir du 15 juin, une soixantaine de dessins présentée au musée viendra compléter la démarche de l'artiste : "Les gens pourront ainsi comprendre tout le travail qu'il y a en amont des sculptures. L'idée c'est de donner quelques clés. Comprendre que derrière tout cela il y a des années de travail".
 

Sur le même sujet

La carte postale de Mont-Saint-Eloi

Les + Lus