VIDÉO. Le Touquet : la Junior Davis Cup 2019 se déroule jusqu'à ce mercredi, la France toujours en lice

Mehdi Sadaoui a remporté le premier match côté français. Il a déjà joué en équipe de France à 12 et 14 ans. / © Capture d'écran France 3
Mehdi Sadaoui a remporté le premier match côté français. Il a déjà joué en équipe de France à 12 et 14 ans. / © Capture d'écran France 3

Depuis le dimanche 4 août, les 8 meilleures équipes d'Europe de moins de 16 ans s'affrontent au Touquet, jusqu'à ce mercredi, 7 août.

Par Manon Pélissier et Maxime Lictevout

Depuis le dimanche 4 août, les 8 meilleures équipes d'Europe de moins de 16 ans s'affrontent sur la terre-battue du Touquet : c'est la Junior Davis Cup.

Chaque équipe est composée de 3 joueurs et un tour se termine en 3 matchs, deux simples et un double. L'équipe de France est composée de Mehdi Sadaoui, Max Westphal et Giovanni Mpetshi Perricard. L'enjeu de cette coupe Davis junior : accéder à la version mondiale de la coupe Davis junior.
 
Tennis : la coupe Davis junior 2019 a commencé au Touquet
Reportage de Maxime Lictevout et de Pascal Mahieu
 

Un âge fatidique pour passer au très haut niveau


Les jeunes joueurs marchent dans les pas des légendes du tennis. Yannick Noah, Boris Becker ou plus récemment Rafael Nadal : tous ont joué ici plus jeunes.

"Les 15-16 ans, c'est là où l'on progresse le plus. Quand on est un joueur de tennis, jusqu'à 15 ans, on peut être prometteur mais on ne sait pas encore ce qu'il va se passer. Passé 15 ans, c'est quasimenet le passage au très haut niveau", explique Patrick Doussot, organisateur et vice-président du Touquet événement.

Façonner les stars de demain, c'est le rôle principal des entraîneurs. Et pour la première fois en 48 ans, une femme est à la tête de l'équipe d'Ukraine. Sur le banc tchèque, un ancien n°5 mondial distille ses conseils : "Mon rôle est de leur donner un peu de mon expérience que j'ai accumulée pendant ma carrière. J'espère que cela leur est utile", raconte Jirí Novák, capitaine de l'équipe de République Tchèque.

Quant à Jean-Baptiste Dupuy, le capitaine de l'équipe de France, il estime que cette expérience est "incroyable" : "Ils jouent dans un très bon club, il y a beaucoup du monde, de la tension, il faut gérer les attentes et les émotions donc c'est super pour eux. Ils vont en tirer beaucoup de choses, quelque soit le résultat."
 

Demi-finales ce mardi après-midi


Après un long combat, Medhi Sadaoui remporte le premier match côté français. Il a déjà joué en équipe de France à 12 et 14 ans mais pour lui, cette coupe Davis junior est un moment unique.

"J'ai rarement joué avec autant de monde donc un peu de stress au début, même si j'ai essayé de l'anticiper avant le match et de bien me relâcher. J'ai su revenir grâce à mon attitude, j'ai essayé de me servir du public et du soutien que tout le monde m'a donné", raconte avec déjà beaucoup de maturité Medhi Sadaoui, joueur de l'équipe de France.

La compétition continue jusqu'à ce mercredi après-midi. Pour l'heure, l'équipe de France va tenter de se qualifier en demi-finales ce mardi après-midi contre la Grande-Bretagne. Hier, 5 août, la France a gagné 3 matchs contre l'Ukraine lors des quarts de finales.

En 2018, la France avait remporté pour la neuvième fois la coupe Davis junior depuis sa création en 1972.
 

Sur le même sujet

A Creil, la nature au centre de l’école à l’espace enfance Danielle Mitterrand

Les + Lus