Covid-19 dans les Hauts-de-France : la vaccination toujours à la hausse, surtout chez les jeunes entre 12 et 17 ans

Publié le
Écrit par Sylvia Bouhadra
Le pourcentage de personnes vaccinées est à la hausse dans les Hauts-de-France (illustration).
Le pourcentage de personnes vaccinées est à la hausse dans les Hauts-de-France (illustration). © FTV

Depuis les annonces d'Emmanuel Macron le 12 juillet dernier, le taux de vaccination est à la hausse dans les Hauts-de-France et notamment chez les 12-17 ans concernés eux aussi par l'extension du pass sanitaire.

Dans toute la France, la vaccination est à la hausse depuis les annonces d’Emmanuel Macron le 12 juillet dernier. Les Hauts-de-France ne sont pas en reste. Dans la région, la vaccination grimpe également avec 2,5 points de plus cette semaine par rapport à la semaine dernière. Selon Santé publique France, au 4 août, 53,9 % de la population des Hauts-de-France est complètement vaccinée (deux doses) contre 51,4 % une semaine auparavant (données du 28 juillet).

Toujours au 4 août, 65,4 % de la population des Hauts-de-France est vaccinée avec au moins une dose, contre 61,8 % au 28 juillet. C’est tout juste au-dessus de la moyenne française qui est de 65,0 %.

Cette hausse de la vaccination dans les Hauts-de-France est d’autant plus notable lorsqu’on la compare aux pourcentages du 11 juillet, soit 24 h avant l’allocution d’Emmanuel Macron. Ainsi, avant l’annonce de l’extension du pass sanitaire, 41,9 % de la population des HDF était pleinement vaccinée. Soit une hausse de 12 points en à peine quatre semaines.

Boom de la vaccination chez les adolescents entre 12 et 17 ans

Ouverte dès le 15 juin dernier, la vaccination des adolescents entre 12 et 17 ans bat également son plein dans la région. Au 4 août, 49,8 % des 12-17 ans ont obtenu leur première dose, contre 41,0 % le 28 juillet et 23,1 % au 11 juillet.

C’est bien au-dessus de la moyenne française qui est de 43,9 %, la région Hauts-de-France bénéficiant de la deuxième meilleure couverture vaccinale chez les 12-17 ans, avec 80 353 jeunes ayant reçu leurs deux injections.

Un boom des injections qui s’explique par l’application au 30 septembre du pass sanitaire pour cette tranche d’âge. Depuis deux semaines, le centre de vaccination de Saleux au sud d’Amiens dans la Somme voit arriver un afflux d’adolescents. Ils représentent entre 25% et 30% des injections dans ce centre.

On a eu un gros boom début juillet et un deuxième boom par rapport à la mise en distanciel des élèves qui ne seraient pas vaccinés totalement. Là, on a vu les parents venir sans rendez-vous pour que leur enfant ait le schéma vaccinal au complet avant la rentrée.

Nadège Sturm, responsable du centre de vaccination de Saleux

Avec ce nouveau public, le personnel médical met en place une approche différente, plus pédagogique. "De plus en plus d’enfants voient sur internet beaucoup de fake news, nous on les rassure, on demande toujours le consentement du mineur et on essaye d’éliminer les questionnements et les idées fausses", continue Nadège Sturm.

Un taux d'incidence toujours à la hausse

Si la vaccination dans les Hauts-de-France est à la hausse, les nouveaux cas positifs (le nombre de personnes positives sur une semaine) le sont malheureusement aussi. Selon les données de Santé publique France, Les Hauts-de-France ont enregistré 6 002 nouveaux cas la semaine du 19 au 25 juillet. Contre 5 028 la semaine précédente.

Le taux d’incidence (le nombre de personnes positives pour 100 000 habitants sur 7 jours) est lui aussi à la hausse, avec 104,6 au 2 août pour 84,3 la semaine passée (du 19 au 25 juillet). Bien au-dessus du seuil d’alerte fixé à 50. Pour rappel, sur la semaine du 6 au 12 juillet 2021, le taux d’incidence s’élevait à 21 dans les Hauts-de-France.

Le Nord est toujours le département avec le plus haut taux d’incidence de la région avec 123,8. La semaine dernière, le département a enregistré 3 250 nouveaux cas positifs. A contrario, la Somme est le département dont le taux d’incidence est le plus faible avec 65,3.

Si les contaminations sont à la hausse, une bonne nouvelle se dégage : le nombre d’hospitalisations est lui toujours à la baisse. 835 personnes étaient hospitalisées la semaine dernière contre 693 cette semaine. Cependant, le nombre de personnes en réanimation est lui à la hausse, 83 personnes cette semaine contre 77 la semaine dernière. La vigilance est donc toujours de rigueur pour faire face à cette quatrième vague.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.