Le débat public sur le parc éolien en mer de Dieppe-Le Tréport est ouvert

Publié le Mis à jour le
Écrit par Mickael Guiho

L'Etat veut construire un parc d'éoliennes en mer au large du Tréport et de Dieppe (Haute-Normandie). Un vaste débat public se déroule du 24 avril au 31 juillet, également en Picardie. Les questions ne manquent pas.

En 2010 déjà, un débat public était organisé à propos d’un projet de parc éolien offshore au large du Tréport. En 2015, voici qu’un nouveau débat s’ouvre. Objectifs : présenter au public le nouveau projet de l’Etat et recueillir des avis pour "éclairer les porteurs de projet".

La Commission nationale du débat public, organisatrice, affirme que tout n’est pas joué pour le projet : "Les conclusions du débat seront importantes car le projet va connaître ensuite plusieurs étapes qui pourraient conduire à des modifications substantielles, voire à son arrêt."

L’industriel doit encore démontrer la faisabilité de son projet dans le cadre d’une "levée de risques" qui court jusqu’en juin 2016, après quoi il y aura des autorisations administratives à obtenir, et enfin une enquête publique. Des arguments et questionnements posés lors du débat pourraient peser sur toutes ces étapes.

durée de la vidéo: 01 min 35
Le débat public a commencé

Le programme du débat


Le débat s’est ouvert samedi 24 avril, avec une rencontre au Lycée de Eu, suivie d’une autre à la brocante du Tréport le lendemain. L’événement prend en effet des formes variées, huit en tout, de ces débats mobiles au site internet (avec forum et question-réponse), en passant par l’émission spéciale de La Voix est Libre qui sera diffusée le 6 juin sur France 3 Picardie.

Trois grandes réunions publiques constitueront les véritables marqueurs de ce débat de trois mois. La première se déroulera le lundi 4 mai de 19h à 22h. La CNDP promet "un rendez-vous important pour faire un tour d’horizon des questions et avis que le projet suscite".

>> Voir le calendrier complet du débat

Dans une vidéo de présentation, la CNDP fait une longue liste de questions qui seront très certainement abordées : le projet "est il une solution pour contribuer à satisfaire nos besoins en énergie ? Est-il rentable ? Est-il écologique ? Est-il une opportunité de développement d’une filière industrielle en France ? Ou à l’inverse, est-il une menace pour l’emploi local dans les secteurs de la pêche et du tourisme ? Est-il dangereux pour la sécurité maritime, pour l’environnement, les poissons, les oiseaux migrateurs ? Dans quelles mesures le projet pourrait avoir un impact sur le visage de nos côtes et sur l’identité du territoire ? Quelles seraient les alternatives ?"

Présentation officielle du débat

Un champ de 62 éoliennes en mer


L'Union européenne a fixé l'objectif de 20% d'énergies renouvelables dans la consommation finale à l'horizon 2020. En France, l'Etat l'a traduit par un objectif de 23%. Aujourd'hui, on est plutôt à 10%. Les pouvoirs publics ont donc besoin d’éoliennes (entre autres) pour ne pas prendre trop de retard.

Dans ce contexte, l’Etat a lancé un appel d’offres "éolien en mer" qui a été remporté par un conglomérat GDF Suez – EDP Renewables et Neoen Marine. Elles ont mis 2 milliards d’euros sur la table.

Le projet prévoit l’implantation de 62 éoliennes offshore à 15 km du Tréport et 16 km de Dieppe. Elles s’étendront sur 91,5 km². Construites par Areva, leurs nacelles sont à 123,5 m de haut et, les palmes faisant 88 m de long, l’ensemble dépassera les 200 m de hauteur.