• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Deux jeunes belges retrouvés morts dans leur voiture, probablement intoxiqués par des vapeurs d'essence

Les deux jeunes auraient été intoxiqués par des vapeurs d'essence provenant de deux jerricans. Photo d’illustration. / © BENJAMIN CREMEL / AFP
Les deux jeunes auraient été intoxiqués par des vapeurs d'essence provenant de deux jerricans. Photo d’illustration. / © BENJAMIN CREMEL / AFP

Deux Belges de 21 et 22 ans ont été retrouvés morts dans leur voiture en Allemagne. Ils auraient été intoxiqués dans leur sommeil par des vapeurs d'essence provenant de deux bidons qui se trouvaient dans leur coffre.

Par @F3Nord

Maxim, 21 ans, et Arthur, 22 ans, ont été retrouvés morts dans leur voiture sur un parking en Allemagne, jeudi 22 août. Les deux Belges originaires de Flandre occidentale passaient la nuit dans leur voiture à Stuttgart et auraient été intoxiqués par des vapeurs d'essence dans leur sommeil, rapporte le quotidien flamand Het Nieuwsblad.

Deux bidons d'essence auraient fui dans le coffre du véhicule, causant la mort des deux jeunes selon les premières conclusions de l'enquête. Les fortes chaleurs ressenties le jour du drame auraient favorisé la propagation des vapeurs d'essence. C'est un vigile du parking qui a fait la macabre découverte le dimanche suivant, les secours n'ont pu que constater leur décès.

Maxim et Arthur voyageaient à travers l'Autriche et l'Allemagne. Ils s'étaient arrêtés à Stuttgart pour y passer la nuit avant leur retour en Belgique prévu le lendemain, mais ils ne se sont jamais réveillés. "Notre seule consolation est de se dire qu’ils sont morts dans leur sommeil et qu’ils n’ont pas souffert", a confié la mère de l'une des victimes à nos confrères.

 

Transport d'essence : que dit la loi ?


Les deux amis avaient emporté des bidons d'essence par peur de tomber en panne. Le transport de ces substances inflammables ou toxiques reste dangereuse et soumise à une stricte réglementation en France. Par exemple, l'essence doit être transportée dans un jerrican homologué, ce qui est vérifiable grâce à une plaque apposée sur le récipient, composée d'un symbole de l'ONU.

Et les bidons d'essence ne peuvent pas rester dans un véhicule à l'arrêt. Il faut donc les décharger immédiatement en arrivant à destination. Pendant le transport, mieux vaut vérifier que le bouchon est bien fermé et que le bidon reste droit. Ouvrir les fenêtres est également préférable pour limiter les risques d'intoxication.

 

Sur le même sujet

Présentation de Marvin Martin, ex Bleu et nouvelle recrue du FC Chambly

Les + Lus