Economie : les Portes de la Champagne attendent maintenant des retombées !

L'Aisne produit 10 % de l'appellation Champagne et même si les grands sites retenus par l'UNESCO concernent d'abord la Marne et l'Aube les Axonais espèrent bénéficier au moins indirectement des retombées de cette inscription.  

Par Halima Najibi

Samedi dernier, l'UNESCO a annoncé l'inscription au Patrimoine mondial de l'Humanité, des coteaux, maisons et caves de Champagne, ainsi que les "climats" du vignoble français de Bourgnogne. L'Aisne se félicite du classement de ses coteaux à l'UNESCO et le département espère pouvoir attirer davantage de visiteurs. D'ailleurs, Le secteur touristique du sud de l’Aisne s’appelle désormais Les Portes de la Champagne. Une étape cruciale pour le développement du tourisme local, qui attend 30% de visiteurs supplémentaires.  

Les coteaux, maisons et caves de Champagne correspondent aux "lieux où fut développée la méthode d'élaboration des vins effervescents", souligne l'Unesco dans une dépêche AFP.

Classement Sud de l'Aisne à l'UNESCO : les retombées économiques
Avec : April Touriste américaine; Christophe Lemoine Vice-pdt du syndicat des vignerons; Gilbert Coppeaux Maire (S.E) de Bonneil; Nadine Dechelle Propriétaire de gite rural; Laure Cuilhe Responsable communicatio-marketing champagne Pannier; un reportage de Eric Henry, Rémi Vivenot et Patricia Mock

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Raymond Froment lance une souscription pour la réfection de l'horloge du clocher

Les + Lus