Ensemble c'est mieux - Hauts-de-France

L'émission solidaire du lundi au vendredi à 10h40
Logo de l'émission Ensemble c'est mieux - Hauts-de-France

Tout savoir sur l'alimentation du diabétique de type 2

Diabétique de type 2, quelle alimentation ?

Le diabète de type 2 est un diabète dit non insulinodépendant. C’est à dire que le pancréas fonctionne mais que la libération d’insuline est plus ou moins bloquée. Ce problème est souvent dû à une surcharge pondérale.

Par MM avec Marie Samier, diététicienne, chroniqueuse dans 9h50 le matin.

Ce diabète arrive avec l’âge et est souvent lié :
  • À l'hérédité ;
  • au surplus de médicaments ;
  • à la surcharge pondérale, principalement sur la zone du ventre là où se trouve le pancréas.


Un diabète mal équilibré et mal soigné entraîne des conséquences à long terme sur la santé :
  • Maladie cardiovasculaire ;
  • cholestérol ;
  • hypertension ;
  • rétinopathie ;
  • problèmes de reins ;
  • amputation des membre inférieurs ;
  • sensibilité aux infections...

L’objectif est de faire diminuer les glycémies et d’atteindre un équilibre : l'hémoglobine glyqué. Le HbA1c doit être stable avec une valeur inférieure à 6%, c'est la moyenne des glycémies sur 3 mois.

Le traitement repose sur 3 piliers :
  • Équilibre alimentaire ;
  • activité physique ;
  • traitement médicamenteux (glucophage) si l’alimentation ne suffit pas à équilibrer les glycémies.

Si la personne mange équilibré, cela peut suffire à équilibrer les glycémies sur la journée. L’alimentation du diabétique de type 2 est donc la même que tout le monde. Il n'est pas question d'intolérance, d'allergies ou d'aliment proscrit mais bien d'équilibre alimentaire. Il s'agit de bien doser les sucres lents (pâte, riz, pommes de ter...).

Il faut privilégier les féculents à index glycémique bas (cuisson al dente, riches en fibres comme les pâtes et le pain complet).

Les fibres alimentaires aident à ralentir la digestion et limiter les pics d’insulines : des légumes à chaque repas associés aux féculents, mais attention aux fruits qui sont très sucrés !

Les sucres rapides comme le sucre blanc, les bonbons, pâtisseries et autres gâteaux sont à éviter.

Les viandes et poissons peu gras sont préférables.

Il faut limiter la prise d’alcool et respecter les trois repas dans la journée.

Les produits laitiers doivent être natures, pas de crème dessert.

Une activité physique régulière ou la marche rapide environ trente minutes par jour sont importantes.