9h50 le matin - Hauts-de-France

Du lundi au vendredi à 9h50
Logo de l'émission 9h50 le matin - Hauts-de-France

Les bienfaits des graines germées

Les bienfaits des graines germées

Consommer des légumes et fruits fraîchement cueillis dans son jardin, des jeunes pousses, des jus de légumes faits maison permet de bénéficier des avantages d'une alimentation vivante. Les graines germées font partie des aliments qui apportent des nutriments essentiels hautement assimilables.

Par MM

Une graine maintenue au sec est en dormance. Lors de la germination, le métabolisme de la graine se réveille au contact de l'eau, de la chaleur, de l'air et la plante commence sa croissance.

L’incroyable énergie qu’une graine mise à germer recèle va permettre l'apparition d’un germe et en quelques jours, cette vitalité transformera la graine germée en une toute petite plante. Elle concentre certaines qualités, gustatives et énergétiques, de la plante en devenir qui sont très intéressantes pour notre santé.
 

Quelles graines faire germer ?

Les graines doivent être de bonne qualité, provenant si possible de l'agriculture biologique, stockées dans de bonnes conditions (à l'abri de l'humidité, des rongeurs, de la lumière, dans des pots de terre ou de verre), être sans traitement (ni avant ni après la récolte) et sans insecticides. Les graines à germer peuvent être achetées dans les magasins d'alimentation bio, par correspondance ou en ligne.

Les graines ne doivent pas être trop vieilles mais elles se conservent tout de même longtemps, jusqu'à deux ans sans problème.

Les graines ont des goûts, des saveurs et textures différentes, ce qui permet des repas variés.

Les céréales : Le blé, l'épeautre, le seigle, l'avoine, le kamut, le maïs, l'orge, le millet, le sarrasin, le riz.

Les oléagineux : Le sésame, le tournesol et les fruits oléagineux : noisettes, amandes, pignons, noix, amandes...

Les légumineuses : L'alfalfa ou luzerne, les lentilles, le haricot mungo (soja vert), les haricots (sauf les verts), l'azuki (haricot rouge japonais), le fenugrec, les petits pois, le pois chiche, le trèfle.

Les crucifères (Brassicacées) : Le chou, le brocoli, le radis, le navet, la roquette.

Les ombellifères (apiacées) : La carotte, le fenouil, le persil, le céleri branche ou rave.

Les alliacées : Le poireau, l'oignon.

Les chénopodiacés : La betterave, l'épinard, le quinoa.

Les mucilagineux : Le lin (oléagineux), la moutarde, la cressonnette et le cresson (crucifères).
 

Comment faire germer les graines ?

Il s’agit de reproduire les conditions de germination dans le sol : eau, chaleur, lumière. Il faut un bocal avec un tamis en tissu ou un appareil spécifique en terre cuite. Faites tremper les graines dans de l’eau pour démarrer la germination. Jetez l’eau après quelques heures de trempage et rincez les graines tous les jours jusqu’à l’apparition d’un germe, d’une jeune pousse.


Comment consommer les graines germées ?

Consommez les mélangées aux crudités, dans un sandwich, mixées dans une soupe, une tartinade de légumineuses...

Bien sûr il faut les manger crues pour conserver toutes leur qualités nutritionnelles, elles ne doivent pas avoir été rôties ou grillées.

Elles apportent des acides aminés, des enzymes digestives, des vitamines, des oligo-éléments, des minéraux, des anti-oxydants, d’une fraîcheur totalement assimilables. Consommées régulièrement, elles réduisent la fatigue et donne plus d’énergie à l’ensemble de l’organisme.


Toutes les graines germées ne sont pas comestibles ! Les graines de plantes qui ont des feuilles toxiques, les graines de solanacées (tomates, aubergines, poivrons), la rhubarbe. Il faut choisir des graines provenant de plantes comestibles.
Le soja véritable (soja jaune) est toxique sous forme crue et donc il ne doit pas être consommé germé.
 



 

A lire aussi

​​​​​​​Wattignies : les salariés de Babou en grève pour dénoncer leurs conditions de travail