Ensemble c'est mieux - Hauts-de-France

L'émission solidaire du lundi au vendredi à 10h40
Logo de l'émission Ensemble c'est mieux - Hauts-de-France

Le cholestérol, bon ou mauvais ?

Le cholestérol, bon ou mauvais ?

Le cholestérol dit "mauvais" n'est pas à sous-estimer. Céline Vaconsin, médecin, vous donne ses conseils pour le prévenir. Seriez-vous prêts à changer votre mode de vie ?

Par MM

Selon la fédération française de cardiologie, un infarctus sur deux est lié au cholestérol et 20% des adultes aurait un excès de cholestérol dans le sang.

Le cholestérol est un lipide, une particule de graisse qui se déplace dans le corps par la circulation sanguine.
 

Bon ou mauvais cholestérol ?

La majeure partie du cholestérol est fabriquée par le foie et est indispensable à notre organisme pour constituer les membranes de nos cellules et synthétiser la vitamine D.

Le reste du cholestérol est apporté par notre alimentation, notamment en abusant du beurre, de la charcuterie, des crustacés... Ce cholestérol n'est pas différent de celui fabriqué par le foie mais il n'est pas transporté par la même protéines.

D'après la fédération française de cardiologie :
  • Les lipoprotéines de haute densité (HDL) correspondent au « bon » cholestérol. Elles ont pour rôle d’empêcher la formation de plaques d’athérosclérose sur la paroi des artères. Les HDL apportent au foie le surplus de cholestérol accumulé dans les organes afin qu’il y soit éliminé.
  • Les lipoprotéines de faible densité (LDL) font référence au « mauvais » cholestérol. A l’inverse des HDL, ces protéines distribuent l’excès de cholestérol aux différents organes, ce qui favorise le dépôt lipidique sur la paroi des artères et donc l’apparition de plaques d’athérosclérose.
Ce "mauvais" cholestérol peut boucher les artères, faire courir le risque d'un infarctus du myocarde, d'un accident vasculaire-cérébral ou d'une mauvaise circulation sanguine. Imaginez les dégâts que peut engendrer un bouchon, formé d'un amas de graisse, dans une artère...

Une prise de sang à jeun permet de faire un bilan lipidique et de mettre en avant la présence du "mauvais" cholestérol. Selon les résultats, l'âge, le sexe, les facteurs de risque, des examens complémentaires sont à envisager.


Les bons gestes pour éviter le "mauvais" cholestérol

Il est important d'adopter un rythme de vie sain, par l'alimentation et par le sport. Le tabac et l'alcool sont à éviter car ce sont des facteurs aggravants.

Évitez tout ce qui est gras, notamment les graisses saturées d'origine animale ! Réduisez votre consommation de produits laitiers et de viande rouge en préférant la viande blanche.

Privilégiez un régime méditerranéen :
  • Mangez beaucoup de fruits, légumes et crudités ;
  • consommez des huiles végétales (olive, colza, tournesol) ;
  • mangez du poisson deux à trois fois par semaine ;
  • hydratez-vous bien ;
  • dîner léger, le foie fabrique le cholestérol la nuit.
Si un changement de mode de vie ne suffit pas à faire baisser le taux de cholestérol, un traitement peut être nécessaire.

 

La pêche électrique en question