hauts-de-france
Choisir une région

Ensemble c'est mieux - Hauts-de-France

L'émission solidaire du lundi au vendredi à 10h50
Logo de l'émission Ensemble c'est mieux - Hauts-de-France

Comment stimuler la créativité de l'enfant ?

Les bienfaits de l'ennui / © CC0
Les bienfaits de l'ennui / © CC0

Aujourd'hui les enfants sont souvent occupés et n'arrivent plus à cultiver l'ennui. On cherche toujours à les occuper alors que l'ennui est un facteur important dans le développement de l'imaginaire. L'ennui stimule la créativité !

Par Madison Mouquet

Les bienfaits de l'ennui pour les enfants

L’ennui est mal vu : ne pas savoir quoi faire, c’est perdre son temps. Beaucoup d’enfants, même très jeunes, ont un agenda chargé de cours et d’activités.

Ils ont peu de temps libre pour apprendre à s’organiser et décider de ce qu’ils veulent faire. Ils peuvent ainsi être démunis lorsqu’ils ont du temps libre.
 

L'ennui est formateur

Apprendre à jouer seul est important. En jouant sans partenaire, l'enfant apprend à décider par lui-même. Le jeu libre lui permet de choisir ce qui l’intéresse et de développer son autonomie. L’autonomie permet de fonctionner sans avoir constamment besoin du soutien des autres.

L’ennui est aussi un tremplin vers la créativité. Pour meubler sa solitude et pour contrer son ennui, l’enfant fait appel à ses ressources personnelles. Il est à l’écoute de son monde intérieur, de ses envies et de ses goûts. Ne rien avoir à faire lui permet de développer son monde imaginaire et sa créativité.

L’ennui permet de voir la réalité différemment. Un enfant qui s’ennuie remarque des détails qui lui échapperaient s’il était occupé. C’est parce qu’il s’ennuie qu’il observe le trajet de la goutte d’eau qui descend le long d’un carreau de la fenêtre ou qu’il remarque cette fourmi qui avance tout doucement sur la galerie. Il pourra alors inventer toute une histoire autour de cette goutte d’eau ou de cette fourmi si on lui laisse l’occasion de vivre ces moments seuls.
 

Apprendre à son enfant à jouer seul

Certains enfants n’ont pas appris à jouer seuls. Cela peut sembler paradoxal, mais si vous voulez que votre enfant apprenne à jouer seul, vous devrez d’abord jouer avec lui. Commencez une activité avec lui, aidez-le au début, puis éloignez-vous. En demeurant dans la même pièce, vous pourrez, de loin, faire des commentaires sur sa façon de s’en sortir.

Laissez-le poursuivre l’activité seul. Votre enfant apprendra ainsi à jouer et à créer par lui-même. Il aura davantage confiance en ses capacités et développera son autonomie. Suggérez-lui de faire un dessin ou un bricolage pour quelqu’un en particulier. Cela ajoutera une motivation supplémentaire.

Quand sa confiance en lui sera plus grande, votre enfant pourra jouer seul dans une autre pièce. Il ne sentira plus le besoin de jouer sous vos yeux.
 

L’ennui, un état créatif !

En privant les enfants de la possibilité de s’ennuyer, en occupant les moindres interstices de temps libre, on les prive en même temps d’une étape importante du développement de leur imaginaire. Ne rien faire, c’est laisser l’esprit vagabonder. L’enfant doit s’ennuyer afin qu’il puise en lui ses propres ressources personnelles.

S’il formule son sentiment d’ennui au parent, c’est une façon pour lui de lui rappeler qu’il souhaite qu'on passe du temps avec lui.

L’ennui permettrait même aux enfants de libérer le petit génie qui sommeille en eux. Il permet d'apprendre à se découvrir, à découvrir ses désirs, à faire naître un talent particulier.

Pour que les enfants retirent le plus de bénéfices du temps libre et de l’ennui, des qualités internes sont nécessaires pour lui permettre d’explorer, de créer, de tester, d’échouer et de recommencer :
  • la curiosité ;
  • la persévérance ;
  • un caractère enjoué ;
  • la confiance en soi ;
  • la capacité à se concentrer.

Mais toutes ces qualités naissent grâce à la capacité de l’ennui.