Ensemble c'est mieux - Hauts-de-France

L'émission solidaire du lundi au vendredi à 10h40
Logo de l'émission Ensemble c'est mieux - Hauts-de-France

Tout pour comprendre la méditation de pleine conscience

Tout pour comprendre la méditation de pleine conscience

Vous avez déjà testé la méditation ? Loin des idées reçues, cette pratique permet de retrouver une attitude d’attention ouverte qui redonne la place à l’humain et changer votre rapport à vous-mêmes et aux autres. Hubert Lévêque, naturopathe, vous explique tout.

Par MM avec Hubert Lévêque, naturopathe, chroniqueur dans 9h50 le matin Hauts-de-France.

En quoi consiste la méditation ?

Méditer, c’est s’arrêter, observer, les yeux fermés, ce qui se passe en soi : sa propre respiration, ses sensations corporelles, le flot incessant de pensées. C'est aussi observer autour de soi : sons, odeurs... Seulement observer, sans juger, sans attendre quoi que ce soit, sans rien empêcher d’arriver à son esprit mais aussi sans s’accrocher à ce qui y passe.

La méditation est avant tout une pratique corporelle.


Les idées reçues sur la méditation

  • On pense que la méditation est une réflexion approfondie et intelligente sur un sujet ;
  • On pense que la méditation est une démarche religieuse ou spirituelle en adoptant une posture particulière ;
  • On pense que la méditation consiste à faire le vide dans sa tête et à ne pas penser ;
  • On pense que la méditation, c’est rester zen et calme.
Mais la méditation n'est rien de tout cela.


Méditer, ça paraît simple...

Dans la méditation, il s’agit de mettre au jour votre réalité du moment, sans chercher à la transformer ou à vous en libérer. C’est une démarche courageuse de faire cet effort de présence à un ressenti parfois douloureux ou inconfortable.

Être immobile et ne rien faire, cela peut être déroutant car nous pensons que lorsque nous sommes inactifs, cela ne sert à rien, on se sent inutile.

Dans la méditation, il n’y a pas de résultat à obtenir, de but à atteindre. C’est parce qu’il n’y a aucun objectif à atteindre que quelque chose peut se libérer et se réorienter.


Que peut-on en attendre ?

De nombreuses études scientifiques attestent de l’intérêt de la méditation de pleine conscience dans différents troubles médicaux et psychiatriques, les douleurs chroniques, des états dépressifs, des troubles respiratoires.

La méditation, c’est retrouver une attitude d’attention ouverte qui redonne la place à l’humain, c’est changer votre rapport à vous-mêmes et aux autres ou vous permettre de développer plus de bienveillance dans vos relations avec vos proches.


Les clés de la méditation

  • Mettez-vous dans un endroit calme où vous ne serez pas dérangé ;
  • Adoptez une posture où vous êtes à l’aise, le dos vertical, assis sur un coussin ou sur une chaise ;
  • Trouvez la durée de la pratique qui vous convient : 10, 20, 30 minutes. L’important est de le déterminer au début de la séance et de le respecter ;
  • Pratiquez tous les jours à la même heure, en évitant les moments où vous êtes fatigués ou avec l’estomac plein ;
  • Soyez régulier, c’est ce qui vous permet de vous familiariser avec la pratique et d’en découvrir toute l’ampleur ;
  • Aidez-vous de méditations guidées, cela vous permet d’apprivoiser le silence et de rester centré sur l’instant présent.

A lire aussi