Ensemble c'est mieux - Hauts-de-France

L'émission solidaire du lundi au vendredi à 10h40
Logo de l'émission Ensemble c'est mieux - Hauts-de-France

La gestion des émotions chez l'enfant, comment l'accompagner ?

La gestion des émotions chez l'enfant, comment l'accompagner ?

L’instabilité émotionnelle de l'enfant est tout à fait normale. Il doit pouvoir prendre le temps d'identifier ses émotions et les parents, de l'accompagner. Eugénie Adam, psychologue vous explique comment aider vos enfants à apprendre la gestion de leurs émotions.

Par MM, avec Eugénie Adam, psychologue, chroniqueuse dans 9h50 le matin.

L'instabilité émotionnelle chez l'enfant est en grande partie liée à l’immaturité de leur cerveau. Le mode d’expression des émotions varie en fonction du modèle qu’il reçoit et de sa sensibilité.

L’émotion est une réaction physiologique face à un événement, une situation extérieure, elle vise à rétablir l’équilibre et décharger les tensions causées par la situation.

Chacun le fait à sa manière, les émotions sont l’expression de notre vie intérieure. Elles peuvent être libératrices, réparatrices, à conditions de les laisser s’exprimer de manière adaptée.


À quoi servent les émotions ?

Elles permettent d’appréhender notre environnement et de communiquer avec celui-ci. Parce que l’on ressent une émotion, on prend conscience que l’environnement a un effet sur nous et inversement.

C’est notre premier mode de communication. Elle permettent de nous faire comprendre et de prendre conscience de notre singularité.

Elles permettent de comprendre et faire attention aux autres. Elles ont une place très importante dans le développement des compétences sociales. Elles sont un langage universel.


Le développement des émotions

Dès la naissance le bébé est capable d’exprimer la colère, la joie, la tristesse, la surprise, la douleur. Puis il apprend rapidement à identifier la présence d’émotion chez les autres.

À un an il sait différencier les émotions positives des émotions négatives. Il va alors apprendre à moduler son comportement en fonction de ce qu’il perçoit de son environnement.

À deux ans il va pouvoir exprimer verbalement des émotions de plus en plus complexes. Vers quatre ans il sera en mesure de gérer davantage la frustration et vers cinq ans il devient capable de contenir ses émotions.


Accompagner nos enfants face à leurs émotions

Apprendre un enfant à identifier, légitimer et gérer ses émotions a une incidence directe sur le développement de l’estime de soi. Il comprend progressivement qu’il est le seul à ressentir ce qu’il ressent, que c’est normal et que ses émotions lui sont utiles.

Pour le tout petit il s’agit dès le début de mettre des mots sur ce qu’il exprime, cela leur permettra de développer une meilleure capacité à identifier leurs émotions afin de les exprimer "Tu pleurs, tu es triste ?" ; "Tu t’agites, tu es tout rouge, tu es en colère ?".

Puis on va lui apprendre à nommer lui-même ce qu’il ressent et à identifier les symptômes physiques et les expressions du visages associés. Vous pouvez fabriquer un tableau des émotions avec des bonhommes dont le visage exprime la joie, la colère, la tristesse, la peur, et l’enfant apprend à dire quel bonhomme lui correspond au moment ou il ressent quelque chose.

Le rôle de l’adulte sera toujours de reconnaître la légitimité de ce que ressent l’enfant. Puis d’adapter son discours à la maturité de l’enfant.

Puis on l’aide à identifier ce qui à provoqué ce ressenti. Ainsi, il comprend qu’il n’est pas injustement traversé par des vagues d’émotions sur lesquelles il n’aurait aucun pouvoir.

En parallèle on introduit un apprentissage de la respiration. Cela va permettre à l’enfant de développer un bonne gestion des symptômes physiques liés aux émotions.