Ensemble c'est mieux - Hauts-de-France

L'émission solidaire du lundi au vendredi à 10h10
Logo de l'émission Ensemble c'est mieux - Hauts-de-France

Les maladies de l'automne chez les animaux

© CC0
© CC0

Avec l’automne l’humidité se fait sentir et les températures font le grand écart, fraîches le matin mais assez agréables l’après-midi. Les parasites sont encore très présents.

Par MM avec Nathalie Lavieille, vétérinaire, chroniqueuse dans 9h50 le matin Hauts-de-France.

Les maladies de l'automne chez les animaux

Il faut une des températures négatives pendant au moins 3 jours pour que les parasites externes meurent. L’humidité et les tas de feuilles leur assurent actuellement un nid douillet.

Il faut penser aux petites puces qui ont pondu cet été que le chauffage va aider à se développer. Les traitements antiparasitaires (tique et puce) sont à poursuivre.

L’humidité et la sédentarité favorisent l’arthrose. Si votre animal a du mal à se lever, qu’il boîte en se levant et que cela s’améliore en marchant, il s’agit peut-être d'arthrose. Il faut poursuivre les balades, malgré les conditions climatiques ce n'est pas contre indiqué, en revanche il faut penser à bien sécher les pattes.
 

Faut-il donner des vitamines ?

Si l’alimentation est de bonne qualité et équilibrée, non. En revanche si l'animal a une alimentation spécifique thérapeutique, un complément peut être envisageable. Mieux vaut demander l’avis d'un vétérinaire au préalable.
 

Faut-il faire un bilan de santé ?

Selon l’âge de votre animal et son état de santé cela peut être bénéfique afin de démarrer la période hivernale dans les meilleurs conditions.
 

Mon animal peut il s’enrhumer ?

L’automne est une période de transition délicate, l’animal n’a pas encore son pelage d’hiver et les changements climatiques journaliers sont importants. Il est  utile de sécher les pattes du chat ou du chien en rentrant. Si vous décidez de le baigner pensez à bien le sécher.

Tout comme chez l’homme les virus et les bactéries sont de retour alors en cas de symptômes digestifs ou respiratoires n’attendez pas pour consulter !
Thibaut Rysman et Nathalie Lavieille, vétérinaire / © France 3 Hauts-de-France
Thibaut Rysman et Nathalie Lavieille, vétérinaire / © France 3 Hauts-de-France