Qu'est-ce vraiment que le coup foudre ?

Le coup existe-t-il ? Marylène Govin, psychologue, vous dit oui ! Il peut tomber sur n'importe qui, n'importe quand. Dans 9h50 le matin, on vous explique le comprendre et le gérer, car cela nous arrive à tous à un moment.

Par Madison Mouquet

Le coup de foudre est un amour d’emblée entier qui remet en cause l’existence même des êtres qu’il frappe. Comme envoûtés, ils ne suivent plus les étapes normales du processus d’intimisation et de la connaissance de l’autre, propres à la naissance classique d’une relation.

L’effet de surprise court-circuite la réflexion et sidère la pensée. C’est un mélange d’aspects fascinants et effrayants, une mise en magie du destin, un brusque condensé des rapports de la vie et de la mort. Cet élan fusionnel repose sur un ensemble de désirs satisfaits simultanément : complicité, humour, sensualité, sexualité.

Mais le coup de foudre n’est pas qu’un tête-à-tête narcissique, c’est aussi une rencontre paroxystique (au plus haut degré de l'état affectif) pendant laquelle l’autre nous touche car, soudainement, il nous apporte ce qui nous manque.
Et comme nous n’en avons pas conscience, cet autre est déifié.


Ça n’arrive pas qu’aux autres

Personne n’est à l’abri. Et le coup de foudre tombe sur ceux qui s'y attendent le moins. Pris dans une déferlante amoureuse, certains sont prêts à tout lâcher sur un coup de tête.

S’y attendre incite à plus de prudence, à mieux comprendre qu’il peut s’agir d’une crise, sans prendre immédiatement des décisions radicales. Quand on cherche le coup de foudre, on ne le trouve pas, parce que le volontarisme échappe aux conditions psychiques de ce sentiment amoureux très puissant, de cette forme de folie, de mirage qui nous saisit à la vue de l’autre.


Le danger de la réciprocité imaginaire

Ce "miracle de l’amour" n’est pas seulement la naissance d’un lien, c’est aussi celle d’une aliénation. Dans le coup de foudre, la prise de conscience de l’illusion est particulièrement difficile.

Le piège de l’illusion peut conduire dans un autre piège, celui de la réciprocité imaginaire. Dans bien des cas, cet attachement vertigineux n’est pas partagé. S’accrocher désespérément à un être qui n’éprouve pas les mêmes sentiments peut conduire à l’érotomanie. Cette forme de psychose passionnelle est fondée sur l’illusion et la conviction délirante d’être aimé.

Cependant, si la rencontre se solde par une rupture rapide n’est pas nécessairement plus douloureux que dans d’autres relations. Plus fulgurante, la passion n’a pas avancé dans la maturité de l’amour, le partage du quotidien avec un projet de vie commun. 


Une seconde rencontre peut s'imposer​

Beaucoup de belles et longues histoires d’amour commencent ainsi. Leur continuité tient au fait qu’elles se sont accompagnées d’un travail de distanciation nécessaire à toute rencontre, encore plus lorsqu’il s’agit d’un coup de foudre.

La vie de couple peut commencer. Mais à condition que chacun prenne en charge sa propre problématique : pourquoi ce coup de foudre a-t-il eu lieu ? Pourquoi l’autre prend-il tant de place ?

A lire aussi

Jeremy Lorca est tout seul pour ses vacances