hauts-de-france
Choisir une région
Feuille de Ginkgo, fleur de Safran et Valérianne / © MaxPPP
Feuille de Ginkgo, fleur de Safran et Valérianne / © MaxPPP

Dans les cas de déprimes légères à modérées, les plantes ont la particularité d'être généralement mieux tolérées que les anti-dépresseurs. Le docteur Rodolphe Picquet, chroniqueur pour 9h50 le matin, chaque lundi, nous présente ces plantes, à ne pas utiliser sans l'accord de votre médecin.  

Par Dr Rodolphe Picquet

Dans les cas de déprimes légères à modérées, les plantes ont la particularité d'être généralement mieux tolérées que les anti-dépresseurs allopathiques. Découvrez 8 plantes qui soulagent la déprime et l'anxiété. Leur utilisation et leur efficacité doivent, bien entendu, être supervisées par votre médecin ou un psychiatre.

1/ Le millepertuis (ou herbe de la Saint-Jean)

D'après 29 études répertoriant 5 489 sujets, cette plante serait aussi efficace que les antidépresseurs de synthèse, tout en entraînant moins d’effets secondaires. L’hyperforine, un ingrédient actif contenu dans le millepertuis, inhiberait la recapture de neurotransmetteurs tels que la sérotonine ou la dopamine, comme le font les antidépresseurs conventionnels. Un bémol néanmoins, le millepertuis peut interférer avec certains médicaments (comme certaines pilules ou les anticoagulants) et minimiser leurs effets. Dans ces cas-là, la prise de millepertuis doit être limitée et l’avis préalable d’un médecin est nécessaire.

© MaxPPP
© MaxPPP

2/ Le safran

Les propriétés du safran sont connues depuis trés longtemps : antalgique, anti-inflammatoire, sédative, digestive, ... Cette plante permet également de lutter contre la dépression légère. Les effets seraient équivalents à ceux des antidépresseurs conventionnels comme la fluoxétine (Prozac). Cette plante inhibe la recapture de la sérotonine grâce au safranal et à la crocine, ses éléments actifs. Seule précaution d'emploi, l'utilisation du safran est déconseillée aux femmes enceintes car il peut provoquer des contractions utérines.

3/ Le ginseng

Le ginseng est surtout utilisé pour stimuler le système immunitaire et tonifier l’organisme des personnes fatiguées ou affaiblies, mais cette plante stimulante aurait également des effets sur la dépression, l’irritabilité ou les troubles du sommeil. Cette plante présente peu d’effets indésirables, mais peut également interagir avec certains médicaments, comme les anticoagulants ou les hypoglycémiants.

4/ La passiflore

Les études médicales ont montré que la passiflore est au moins aussi efficace que les benzodiazépines dans le traitement de l’anxiété.
Elle peut s’utiliser en synergie avec d’autres plantes aux propriétés sédatives et calmantes comme le houblon, la valériane, la mélisse ou le millepertuis.

5/ La mélisse

La mélisse est utilisée comme anxiolytique et régulateur de l’humeur. Son usage est reconnu pour soulager la nervosité, l’agitation, l’irritabilité, et les troubles du sommeil. Son effet sédatif peut être accentué si elle est consommée en association avec d’autres plantes comme la valériane, le millepertuis, ou la passiflore.

6/ La scutellaire

La scutellaire est traditionnellement utilisée pour soulager l'anxiété, les troubles de l'humeur, la nervosité, les tics nerveux, ou encore l’insomnie. Cette action serait due aux nombreux flavonoïdes contenus dans la plante. Ils se fixeraient sur les mêmes récepteurs du cerveau que les anxiolytiques benzodiazépines. Il n’existe à ce jour aucune contre-indication ou effets indésirables.

© MaxPPP
© MaxPPP

7/ La valériane

La valériane est une plante qui traiterait les états dépressifs, les troubles du sommeil, l’anxiété et l’agitation nerveuse.
Cette plante est rarement consommée seule. Les recherches observent d’ailleurs plus souvent ses effets en association avec ceux du houblon, de la valériane avec d’autres plantes aux propriétés calmantes comme la mélisse, la passiflore, ou la scutellaire.

© MaxPPP
© MaxPPP

8/ Le ginkgo

Le ginkgo serait particulièrement efficace pour soulager les cas de déprime liés aux maladies dégénératives chez les personnes âgées, par exemple dans les cas d’Alzheimer. Il permettrait effectivement de réguler l’humeur, d’améliorer les fonctions cognitives et de diminuer les symptômes d’anxiété. Comme le ginkgo fluidifie le sang, il est contre-indiqué chez les hémophiles, les femmes enceintes, et les personnes s’apprêtant à subir une intervention chirurgicale. Il est également contre-indiqué chez les personnes épileptiques. Il peut interagir avec les anticoagulants, diminuer l’effet de l’omeprazole, de certains anticonvulsiants (valproate et carbamazépine) et augmenter l’effet du sédatif trazodone.

En l’absence de données suffisantes sur la toxicité de ces plantes, leur utilisation est déconseillée aux femmes enceintes et allaitantes.