hauts-de-france
Choisir une région
© MaxPPP
© MaxPPP

Puces, tiques, vers ? Comment traiter votre animal ? Frédéric Vlaemynck, vétérinaire de la clinique CaduVet, est aussi chroniqueur de l'émission 9h50 le matin tous les mardis. Le 28 février, il vous dit tout sur le déparasitage de vos animaux de compagnie. 

Par Docteur Frédéric Vlaemynck

Déparasiter son animal c'est important ?
Oh que oui... c'est même un fondamental de la médecine préventive des animaux de compagnie. Sans ces gestes de base, on risque de faire connaître à son animal des retards de croissance et des maladies graves (maladie de Lyme, piroplasmose, ehrlichiose, bartenellose, giardiose...)

Quels animaux doivent être déparasités ?
Tous les animaux du foyer. Classiquement le chien et le chat pour lesquels de solides protocoles de prévention ont été établis, mais également les lapins, cochons d'Inde, furets (particulièrement si un accès à l'extérieur existe et/ou si plusieurs espèces sont maintenues)...

Contre quoi ?
Les parasites externes : puces et tiques, selon la région certains insectes piqueurs (tels que les phlébotomes). Les parasites internes : les vers ronds (les ascaris), les vers plats (les taenia), les parasites unicellulaires (ou protozoaires : giardia, trichomonas, coocidies).

Quand ?
Tout le temps finalement :
- pour les parasites internes : tous les mois à partir de deux mois jusque 6 mois puis tous les 3 à 4 mois.
- pour les parasites externes : une protection tout au long de l'année.

Comment ?
A l'aide de produits adaptés aux parasites visés, à l'espèce et à l'individu. Pour les puces du chien et du chat, des colliers existent. Ils sont actifs jusque 6 mois, des comprimés actifs jusque 3 mois, des pipettes à déposer sur la peau... Pour les vers : des comprimés, des pâtes liquides, et des pipettes à déposer sur la peau... Selon votre situation (lieux de vie, espèces maintenues, moeurs : promenades, rencontres avec d'autres animaux), un plan de prévention doit être défini avec votre vétérinaire traitant.

Et les autres traitements ?
Comme je l'ai déjà mentionné, je n'ai aucun problème à recourir aux médecines alternatives. Cependant, dans la lutte contre les parasites, il est regrettable d'observer souvent des ventes de composés censés protéger les animaux (pipette à base d'essence de géranium contre les puces, comprimé à base de yuca contre les vers, légende de la consommation d'herbe ou d'ail...) qui retardent la guérison des animaux.

Comment et pourquoi déparasiter son animal de compagnie ?
Frédéric Vlaemynck - 9h50 le matin