hauts-de-france
Choisir une région

Devenir médecin, avocat ou ingénieur. Certains élèves ne s'y risquent pas par auto-censure. Les Entretiens de l'Excellence, le 4 février à Roubaix, les aident à franchir le pas. Jamila Alaktif pilote cette opération pour la région. Elle est l'invitée de 9h50 le matin jeudi 2 février. 

Par Propos recueillis par E. Pall

Pourquoi les Entretiens de l'excellence ?
"On se rend compte que les personnes de milieux modestes n'ont pas accès à l'information. Le but de l'association Les Entretiens de l’Excellence est d'encourager les élèves de milieux modestes des collèges et les lycées à poursuivre des parcours d'excellence. Car les professions prestigieuses comme médecin, avocat ou notaire ne sont pas choisies par ces élèves qui s'auto-discriminent. Par exemple, je me souviens d'une élève de terminale, scolarisée à Tourcoing, qui voulait être aide-soignante. Mais cela, par défaut, sans s'avouer que son rêve était d'être médecin alors qu'elle avait le potentiel pour l’être. Il y a un investissement politique, un investissement des professeurs, des conseillers d'orientation mais, le problème existant, nous souhaitons accompagner ces bonnes volontés en répondant aux questions sur les métiers qui se posent dès la classe de 4e. C'est pourquoi existent les entretiens de l'excellence pour démocratiser la réussite."

Comment ça s'organise ?
"Ce sont des parcours de réussite que l'on partage au sein de divers ateliers de rencontre entre élèves, parents et professionnels ayant réussi des parcours d’excellence, issus pour la plupart de milieux modestes et ces derniers racontent leur expérience. C'est de 14h à 18h le 4 février à l'Edhec de Roubaix. C'est ouvert à tous, qu'on soit concerné par un décrochage scolaire, par un problème d'orientation ou par une réorientation. L'idée est de provoquer des rencontres qualitatives autour de récits de vie. Et c'est gratuit !"

Vous parliez d'auto-discrimination. A quoi est-elle due ? N'y a-t-il pas une discrimination au départ ?
"Il y a une discrimination de fait, il faut lutter contre mais, quand, en plus, s’ajoute une auto-discrimination, c'est très grave ! Je me souviens d'une jeune femme qui se refusait d’être ingénieur en informatique car c'était, pour elle, inconsciemment réservé aux hommes. A l'inverse, il y a aussi les parents qui veulent à tout prix que leur enfant soit médecin alors qu’il y a d’autres métiers dans la santé, c'est problématique aussi. L'idée, c'est de redonner l'envie de l'excellence, pas au sens de faire impérativement l'ENA (Ecole Nationale d'Administration), mais au sens de « l'élévation de soi », grâce à une mise en contact de professionnels et d'élèves".
 
entretien de l'excellence

Qu'en pensez-vous ?

Programme du 4 février à l'Edhec
13h30 - 14h00 : Accueil des participants
14h00-14h45 : Ouverture des Entretiens : séance plénière dans l'amphithéâtre
15h00-16h15: Première session de rencontres en ateliers, incluant l'atelier des parents
16h15-16h30 : Pause, échanges & goûter
16h30-17h45 : Deuxième session de rencontres en ateliers, incluant l'atelier des parents
18h00 : Clôture des Entretiens de l’Excellence

Voir aussi, la page de l'association et le programme des Entretiens de l'excellence à Roubaix, le 4 février 2017