hauts-de-france
Choisir une région
© MaxPPP
© MaxPPP

Par Stéphanie Maccioni, diététicienne à l'Institut Pasteur de Lille

Non. Mais d’abord, c’est quoi le diabète ? Sa définition c’est d’avoir un taux de sucre sanguin trop élevé, ce qui révèle un dysfonctionnement dans notre corps. Avoir trop de sucre (à jeun la norme est autour de 1g/l de sang, on diagnostique le diabète à partir de 1,26g/l) est en fait un symptôme.

Pourquoi ce taux de sucre se met-il à augmenter ?
Dans notre corps, nous avons un pancréas. Celui-ci fabrique une hormone appelée insuline qui est en quelques sortes le gendarme du sucre dans le sang. Elle sert à amener le sucre qui est dans le sang vers tous les organes qui l’utilisent comme énergie, comme carburant. Le seul organe qui consomme du sucre sans avoir besoin d’insuline, c’est le cerveau. Le diabète apparait quand il y a un problème avec la fabrication ou l’utilisation de cette insuline par notre organisme.

Manger du sucre donne-t-il le diabète ?
Stéphanie Maccioni - 9h50

Il existe trois types de diabète :
  • Le diabète de type 1 : Celui-ci apparait soudainement, souvent chez des personnes jeunes car le pancréas arrête brutalement et de façon irréversible de fonctionner. Il ne produit plus d’insuline. Les patients souffrant de cette maladie doivent s’injecter plusieurs fois par jour cette molécule afin de survivre. Il n’est généralement pas héréditaire. C’est la faute à « pas de chance ».


  • Le diabète gestationnel : c’est le diabète de la femme enceinte. Les raisons principales de cette maladie sont liées aux hormones de la grossesse qui empêchent l’insuline d’être suffisamment efficace. En général, ce diabète disparait à l’accouchement. Mais les femmes ayant déclenché un diabète gestationnel ont un fort risque de voir apparaitre plus tard un diabète de type 2.


  • Le diabète de type 2 : le plus répandu. Il est lié à plusieurs phénomènes. L’hérédité, l’âge (car le pancréas est un organe qui vieillit comme tout le reste et produit moins d’insuline) et l’insulino-résistance. Il est progressif et s’installe sans symptôme pendant plusieurs années.

Les deux raisons principales sont la sédentarité et l’excès de graisses


Qu’est-ce que l’insulino-résistance ?

C’est le fait que le corps ne sait plus correctement utiliser l’insuline alors qu’il en produit encore. Les deux raisons principales sont la sédentarité et l’excès de graisses aussi bien alimentaires que celles qui constituent les réserves et provoquent l’excès de poids, surtout abdominal. Dans le cas d’un diabète de type 2, les médicaments qui seront prescrits aux patients vont permettre à l’insuline d‘être plus efficace. Mais l’hygiène de vie est primordiale pour éviter que le diabète ne s’aggrave et n’entraine d’autres problèmes de santé graves car le sucre va abîmer toutes les artères au fil des années.

© MaxPPP
© MaxPPP

Que faire ?

Bouger davantage, essayer de perdre du poids, surtout de la graisse située sur le ventre, et diminuer l’apport de graisse alimentaire sans pour autant la supprimer. Augmenter l’apport en fibres (légumes, légumes secs, céréales complètes, fruits…) aide également à améliorer son taux de sucre.
Quant au sucre, faut-il le supprimer ? Non, il faut éviter d’en manger des doses concentrées sur un même repas, et si possible éviter de le manger tout seul entre les repas car il fera alors monter votre taux de sucre sanguin plus vite et plus haut.

Et se faire aider. Le diabète est une la maladie chronique avec laquelle le patient va devoir apprendre à vivre. Changer certaines habitudes de vie est souvent compliqué. C’est pourquoi il existe de nombreux programmes d’éducation thérapeutique qui ont pour but d’expliquer au patient le fonctionnement de sa maladie, mais aussi de l’aider à choisir lui-même quels changements il pourra mettre en place dans sa vie. Fini les régimes et les prescriptions sans implication du patient. L’objectif est que ces changements dans le quotidien soient le mieux acceptés par la personne pour qu’ils restent durables et efficaces.

Pour information, Le Centre de Prévention et d’Education pour la santé de l’Institut Pasteur de Lille propose aux patients diabétiques un programme d’éducation thérapeutique. Ce programme est gratuit mais soumis à certaines conditions. Si vous souhaitez plus d’informations sur ce sujet, vous pouvez contacter leur équipe au 03 20 87 71 35.


A lire aussi