hauts-de-france
Choisir une région

La calebasse ou gourde semble être originaire d’Afrique tropicale, mais ses ancêtres sauvages n’ont pas été identifiés avec certitudes. Depuis toujours, elle est utilisée, séchée, pour fabriquer des bouteilles, des cuillères et même des instruments de musique.

Par France 3 Picardie

La calebasse ou gourde semble être originaire d’Afrique tropicale, mais ses ancêtres sauvages n’ont pas été identifiés avec certitudes. Il se peut que cette espèce ait été dispersée par les courants océaniques jusqu’aux rivages d’Amérique du Sud ou par des migrations humaines. Récemment, un spécimen sauvage voisin de Lagenaria siceraria a été signalé au Zimbabwe, ce qui confirme son aire d’origine.
 
En Europe, c'est une espèce qui est citée par Pline l’Ancien et qui figurait sous le nom de Cucurbita parmi les plantes potagères recommandées dans le Capitulaire de Villis au Moyen Âge.

Une croissance rapide

Au nord de la France, la multiplication se fait par semis, mi-avril, en godets, dans un endroit abrité et maintenu au chaud (20°c). Les jeunes plants sont repiqués, mi-mai, lorsque le risque de gelée n’est plus à craindre et la terre suffisamment réchauffée. La croissance est très rapide, il faut prévoir un bon treillis pour permettre à la plante de grimper et optimiser l’ensoleillement pour un meilleur rendement.

La récolte des jeunes fruits tendres destinés à la consommation se fait deux mois après le repiquage. Les fruits mûrs destinés à être séchés pour la fabrication de divers objets se récoltent en fin de saison avant les gelées d’automne.

Rien ne se perd...

Les jeunes pousses et les boutons floraux peuvent se consommer comme légume vert. Les jeunes fruits s’utilisent comme les courges et peuvent aussi être frits et cuisinés en ragoût. Les graines sont grillées et consommées en amuse-gueule ou pilées et mélangées avec de la farine pour la confection de galette. On peut également en extraire une huile comestible qui est toujours utilisée pour la friture dans certains pays d’Afrique.