• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Bac, Brevet, diplôme universitaire... Juin, c'est le moment des examens. Une période de l'année qui est pour beaucoup synonyme de stress, d'angoisse et de panique. Détendez-vous ! Le Docteur Céline Vaconsin a quelques conseils pour préparer et passer des oraux et des écrits en toute tranquilité.

Par Julien Guéry

Nous ne réagissons pas tous de la même façon face au stress.
Plusieurs personnes ont de la difficulté à communiquer leurs connaissances lors des examens, notamment en raison d’une anxiété excessive. En effet, un stress élevé interfère avec les fonctions cognitives ( concentration, mémorisation...) et nuit alors à la performance.

L’anxiété vécue avant une évaluation est provoquée la plupart du temps par des doutes sur votre préparation ainsi que sur votre capacité à faire face à cette évaluation.
  • Relativiser
  • Planifier (le fait de préparer un agenda de l’aperçu général donnera un programme dans la journée et de la motivation)
  • Apprendre à se concentrer
  • Visualiser la réussite

La veille d'un examen, les révisions doivent être légères. Une bonne nuit de sommeil s'impose.

L’anxiété peut survenir à différents moments lorsque vous passez un une épreuve : cela peut se présenter dès le départ, en rencontrant une question difficile ou vers la fin, alors que le temps file. Dans tous les cas, votre attention se détourne de l’examen et de la matière pour se fixer sur des craintes.

Attention à votre santé, vous aurez besoin de toutes vos forces pour ces prochains jours. Alors un seul mot d’ordre : la régularité. Dormez suffisamment et couchez-vous à des heures régulières. Côté alimentation, ne sautez pas de repas et mangez équilibré. Avec une bonne hygiène de vie, normalement, pas besoin de compléments alimentaires mais, pour un petit coup de booste, vous pouvez commencer une cure de vitamines C ou de magnésium. Mais n'en abusez pas.

Attention aux dopants (amphétamines, stéroïde, bêta bloquant )

Le but est de faire le plein de vitamines, minéraux et autres nutriments indispensables au bon fonctionnement du cerveau. Vous pouvez prendre quelques vitamines B1 et B9, du fer, de l'iode…

Ne faîtes pas l'impasse sur les petits-déjeuners. Ce repas matinal évite les coups de pompe en fin de matinée : la fatigue arrive vite quand le ventre est vide.

Favorisez certains aliments contenant des vitamines B pour les facultés cognitives (jaunes d'œuf, épinards, fèves, petit pois, céréales...), du fer et des omégas 3 pour améliorer la mémoire (viande rouge et poisson), et du magnésium pour la concentration (banane, chocolat noir, fruits secs et oléagineux).

Il faut boire. Buvez au moins un litre d'eau par jour.

Pratiquer du sport

Pratiquer un sport libère les tensions et les « noeuds ». Il a un effet antistress et dynamisant et permet un endormissement plus rapide et efficace.

A éviter les jours précédant
  • Sorties tardives, nuits blanches,
  • Prise de boissons alcoolisées et produits psychotropes,
  • Limiter café, thé, soda, boissons énergisantes (effet excitant sur le court terme)
S'il vous ne voyez aucune amélioration, alors, vous pouvez vous tourner vers certaines techniques de relaxation, l'homéopathie ou l'accuponcture.

VAFC : Olivier Guégan, invité exceptionnel de Tribune Nord