Le docteur Céline Vaconsin reçoit le pédicure podologue Pierre Delecroix pour nous parler de l'une des complications liées au diabète : la baisse de la sensibilité des nerfs de contact notamment au niveau des pieds, empêchant la perception de petites blessures qui peuvent s'infecter.

Par Julien Guéry

Selon la Fédération des diabétiques  "entre 2000 et 2009, le taux de prévalence du diabète en France n'a cessé d’augmenter. Il a même progressé plus vite que prévu. En 2009, on estimait à plus de 3,5 millions le nombre de personnes atteintes."

Avec un taux de sucre dans le sang qui reste trop élevé (hyperglycémie), à long terme, cela peut entraîner une atteinte des nerfs et des artères des membres inférieurs à l’origine de complications au niveau des pieds.

Ce problème représente la première cause d’amputation (hors accidents) avec 8.000 cas par an en France. 5 à 10 % des diabétiques sont ou seront amputés de l’orteil, du pied ou de la jambe.

Ces complications, comme pour la plupart des complications du diabète, évoluent sans aucun symptôme au début. Même si l’on ne ressent rien, il est donc important d’effectuer un suivi médical régulier de ses pieds afin de dépister l’apparition de complications et de limiter leur aggravation, grâce à une prise en charge adaptée. Un diabète équilibré permet de limiter le risque d’apparition de ces complications.

Une diminution de la sensibilité au niveau des pieds est le symptôme le plus fréquent de la neuropathie diabétique. Les sensations de chaud, de froid et de douleur s’estompent. La position du pied lors de la marche n’est pas toujours ressentie. Le poids peut se porter sur des zones plus fragiles et entraîner des déformations parfois importantes.
La neuropathie rend également la peau des pieds plus sèche, plus fine et plus fragile, ce qui favorise l’apparition de plaies.

"Un problème mineur au départ risque de s’aggraver
parce qu’il est passé inaperçu et n’a pas été traité"

Le diabète favorise le dépôt de cholestérol sur les parois des artères des membres inférieurs et contribue à former la plaque d’athérome. Dans ce cas, le sang circule difficilement dans les jambes et les pieds. Des douleurs ou des crampes apparaissent à la marche.

Examiner ses pieds

Rechercher d’éventuelles lésions (plaies ou ulcères, ampoules, crevasses), signes d’infection ou déformations des orteils ; les ongles, pour vérifier s’ils ne sont pas trop longs et éviter ainsi de blesser les autres orteils, ou trop courts, ce qui peut favoriser un ongle incarné ; la peau, pour repérer une éventuelle sécheresse et finesse de la peau qui la fragilise, la présence de rougeurs ou de corne (signe de frottement ou d’appui marqué).

Votre médecin peut aussi vous orienter vers un podologue . Il réalise les soins nécessaires et vous explique ce que vous pouvez faire pour bien protéger vos pieds.
À l’issue de la consultation, il évalue le risque de lésion de vos pieds, ce qui se traduit par un grade (du grade 0 - absence de lésion - au grade 3 quand les lésions sont importantes).

L'Assurance Maladie rembourse les soins prescrits par le médecin et réalisés par un podologue pour les lésions de grade 2 (jusqu’à 4 séances par an) et 3 (jusqu’à 6 séances par an).

Comment prendre soin de ses pieds au quotidien ?

Il est possible d’agir au quotidien pour réduire le risque d’apparition des complications aux pieds. Il est notamment conseillé de :

Des chaussures adaptées

Il est essentiel que vos chaussures soient adaptées : votre médecin ou votre podologue vous conseillent pour l’achat de chaussures confortables, souples et larges. Mieux vaut acheter ses chaussures en fin de journée quand les pieds sont gonflés.Les chaussures fermées et qui respectent la courbe de la voûte plantaire (sans talon haut) sont recommandées. Avant de mettre vos chaussures, passez votre main à l’intérieur pour vérifier qu’il n’y pas de cailloux ou d’objet qui puisse blesser vos pieds.

Si vous avez des chaussures neuves, il est préférable de ne pas les porter trop longtemps les premiers jours.
Le choix des chaussettes est aussi important. Les chaussettes en fibre naturelle (coton, laine, fil d’Écosse) sont à privilégier. Les chaussettes épaisses permettent de bien protéger les pieds, notamment quand il fait froid (y compris la nuit). Pour ne pas gêner la circulation du sang, il vaut mieux ne pas porter de collants ou de bas trop serrés au niveau des orteils.

Attention aux brûlures

Il est conseillé d’éviter de mettre ses pieds en contact direct avec une source de chaleur (bouillotte, radiateur, etc.). En cas de diminution de la sensibilité, vous risquez de ne pas ressentir les brûlures.
Si vous exposez vos pieds au soleil, n’oubliez pas les crèmes solaires pour éviter les coups de soleil.

En cas de blessure :

Il est conseillé de laver la blessure à l’eau claire, de désinfecter avec une compresse stérile et d'appliquer un désinfectant incolore qui laisse voir l’aspect de la plaie. En raison de la fragilité de la peau, un pansement peu adhésif est à privilégier (compresse stérile sèche, sparadrap en papier, bande en tissu non élastique). Éviter aussi de percer les ampoules.

Soigner ses pieds au quotidien :

  • Surtout n'utilisez pas les ciseaux, lames, ou coricides pour retirer la corne (cors, durillons, corne talonnière). Il faut appliquer tous les jours une crème hydratante grasse ou de la vaseline pour éviter que cette corne se reproduise ou qu'elle fissure. Retirez la corne après lavage des pieds (elle est alors plus molle) avec des instruments non agressifs, pierre ponce ou petite meule électrique à pile (que l'on trouve chez le pharmacien ou dans les catalogues de vente par correspondance).
  • Ne coupez pas vos ongles trop courts, n'allez pas dans les côtés, utilisez des ciseaux à bout rond, et n'hésitez pas à recourir au pédicure-podo.
  • Pour éviter les mycoses, lavez vos pieds tous les jours et séchez-les bien entre les orteils, changez régulièrement de chaussettes et mettez des chaussons fermés style "charentaise" en arrivant chez vous. En cas de mycose, préférez un produit anti-mycosique en poudre et évitez les crèmes ou les gels qui favorisent la macération.
Apprenez à examiner vos pieds tous les jours, au besoin avec un miroir pour en voir le dessous, sans oublier l'espace situé entre les orteils

Le gratin d'endives ou chicons au gratin