• DÉCOUVERTE
  • MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • économie
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE
Le fast-food : bon ou mauvais ?

Hamburgers, frites et autres nuggets ont mauvaise presse. Mais doit-on forcément bannir le fast-food de notre alimentation ? Éléments de réponse avec Marie Samier, diététicienne.

Par France 3 Picardie / Marie Samier

La restauration fast-food a pour but de faire gagner du temps au client en servant les plats de manière plus rapide que dans un restaurant traditionnel et de proposer un prix plus intéressant.

Dans les fast-foods traditionnels, les mets servis sont le plus souvent des hamburgers, des hot dogs accompagnés par des frites et un soda. Cependant, afin de satisfaire les attentes d'une nouvelle clientèle, les fast-foods se modernisent.

1400 cal pour un menu fast-food

En général, un adulte se doit de manger de 2000 à 2500 calories par jour. Or, un simple petit dîner dans une chaîne de restauration rapide pourrait bien combler ces besoins en un seul repas !

À titre d'exemple, un hamburger double avec sauce et fromage, une frite et une boisson gazeuse contiennent à eux seuls 1400 calories et 58 grammes de gras (alors qu'il faut en prendre au maximum 65 par jour). Une pizza au peppéroni = 800 calories et 39 grammes de gras.

Il est vrai qu'il est possible de manger de manière équilibrée dans ce genre de restaurant, mais pour ce faire, il faut éviter la mayonnaise et les sauces grasses, prendre un pain de blé entier et évidemment refuser la boisson gazeuse et le sac de croustilles.
Cependant ce genre de repas ne calle pas assez et nous incite souvent à reprendre plus en quantité  ou grignoter 2h plus tard. Cela est dû au fait que la qualité du féculents et la cuisson trop grasse accélère la digestion.

Les risques du fast-food :
  • l'obésité
  • le diabète
  • les maladies cardiaques
  • l’hypertension artérielle
  • certains cancers (prostate, pancréas, ovaires, utérus, intestins)
  • des troubles du sommeil et des risques accrus de dépression

En fait, ce qui rend le fast-food néfaste n'est pas seulement ce qu'on y trouve, mais aussi ce qu'on n'y trouve pas! En effet, ce type de nourriture ne contient vraiment pas assez de minéraux et de vitamines. Or, ceux-ci sont fondamentaux à une bonne santé mentale et physique.

De nombreuses études ont également démontré que manger de la malbouffe deux fois ou plus par semaine peut entraîner une dépendance. Par conséquent, lorsqu'on arrête d'en consommer, notre organisme est en manque, ce qui peut provoquer, entre autres, des troubles du sommeil.

La nourriture de fast-food est trop grasse, trop sucrée, trop salée, pauvre en vitamines et en fibres. Ajoutons également qu’elle est très « chimique ». Beaucoup d’additifs sont présents dans les aliments. Une salade, pour rester fraiche et appétissante, est traitée avec une douzaine de produits chimiques (d’après taoastro.ifrance.com). On trouve également parfois de l’acrylamide (substance cancéreuse) dans les frites et les chips.

Une bonne frite ou un bon hamburger une ou deux fois par mois n'a rien de dramatique. Tout est une question de dosage. Cela dit, il est tout à fait possible de ne pas se priver tout en mangeant santé, et ce, tout simplement en prenant le temps de manger maison.

Au lieu d'une visite dans un resto fast food, passez chez le boucher acheter une viande de qualité. Prenez au passage des pains hamburger de blé entier. Sur le chemin, un petit arrêt à la fruiterie pour acheter des tomates fraîches et de la laitue, quelques patates pour les frites qu'on fera cuire au four avec un peu d'huile d'olive. Pour boire, un bon verre de jus de légumes et un pichet d'eau fraîche feront le bonheur de toute la famille.

Et voilà sur votre table de cuisine un bon trio hamburger, frite et boisson tout aussi délicieux et santé !

Le filmeur de marque