hauts-de-france
Choisir une région

Installé depuis une quinzaine d'années en Picardie, à Eaucourt dans la Somme, le peintre François Sylvand est, cette semaine, le coup de cœur de Jérome Jean. Un artiste qui a exposé dans de nombreuses villes de France mais aussi à Washington, Berlin, Londres ou Montréal.

Par Julien Guéry

il joue avec les couleurs, les matières picturales, il scrute les lumières et les reflets... Pour en faire parfois des tableaux d'un réalisme étonnant.
Originaire de Haute Savoie, voilà plus de 40 ans que François Sylvand est animé par l'envie de peindre. Comme d'autres artistes avant lui, les lumières et les paysages de la Baie de Somme sont une de ses sources d'inspirations.
Depuis Août 1968, 180 expositions ont été consacrées à ce peintre à travers le monde.

Le peintre travaille dans différents formats : des grandes dimensions qui ne sacrifient pas au détail et des encadrés plus petits qui donnent envie de s’approcher, de trouver la bonne distance. Ses oeuvres gardent en commun une identité forte tout en explorant des sujets très distincts. Propre à la manière de fonctionner du peintre qui ne se prive pas de « séries » mais qui créé volontiers des passerelles liées à l’observation, des histoires, et la confusion des sens,

Le cinéaste Benjamin Sylvand a même récemment consacré un documentaire à son père.