• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Avec l'été en approche, le temps est propice à de nombreuses sorties nature, en forêt ou dans les hautes herbes. Mais attention, l'endroit est idéal pour vous faire piquer par une tique. Certaines sont porteuses d'une bactérie qui, une fois transmise à l'homme, peut avoir de lourdes conséquences.

Par Julien Guéry

Découverte en 1975 dans le village de Lyme aux Etats-Unis, dans l’état du Connecticut, la maladie de Lyme est en passe de devenir un problème sanitaire d’envergure mondiale. En France, on parle de 30 000 nouveaux cas chaque année et jusqu’à 4 fois plus en Allemagne.

La Borrelia Burgdorferi, c'est le nom de cette bactérie infectieuse dont sont porteuses certaines tiques. Le Docteur Céline Vaconsin nous en dit un peu plus sur les précautions à prendre et sur les symptômes de cette maladie, des symtômes qui peuvent apparaître parfois très longtemps après la piqûre.

La tique transmet cette infection en se nourrissant de votre sang. La morsure de la tique n'est pas douloureuse ; vous ne la remarquerez probablement pas.
La maladie evolue ensuite pas phases.

D'abord, on observe une lésion dermatologique : un érythème migrant proche du point de morsure (qui peut apparaître jusque 30 jours après l'infestation)

La seconde phase peut ensuite apparaître plusieurs années après. Il n'y a pas d'évolution précise ou établie. Les cas sont parfois très différents selon les personnes piquées.
  • Fatigue,
  • Asthénie profonde, avec ou sans relation avec des efforts,
  • Syndrome grippal, avec ou sans fièvre,
  • Migraines,
  • Difficulté de concentration, perte de mémoire, vertiges, confusion,
  • Douleurs le long des trajets nerveux,
  • Douleurs articulaires, arthrites,
  • Paralysie faciale,
  • Engourdissement des membres, frissons, myalgies (douleurs musculaires),
  • Tremblements des membres à l’effort, fasciculations (contractions involontaires et isolées d'un faisceau musculaire),
  • Nuque raide, syndrome méningé,
  • Troubles du rythme cardiaque.
Il faut alors faire des recherches par prises de sang. Les traitements antibiotiques sont lourds et peuvent durer jusqu'à trois semaines.

La prévention :


Si vous vous promenez dans la forêt, privilégiez des pantalons, des chaussettes, un chapeau et une chemise à manches longues pour réduire le risque de morsures. Enfilez le bas de vos pantalons dans vos chaussettes (certes, ce n'est pas très esthétique...) ou placez du ruban adhésif à la jonction de vos pantalons et de vos chaussettes.

Une fois chez vous, procédez à une inspection minutieuse pour vous assurer que vous n'avez pas de tique sur vous. Vérifiez aussi sur vos compagnons à quatre pattes qui peuvent avoir été piqués eux-aussi, ou bien faire rentrer des tiques dans la maison.

Si une tique s'est déjà fixée sur vous, ne paniquez pas. Il est peu probable qu'une tique transmette l'infection si son temps d'attachement dure moins d'un jour. En effet, les tiques doivent se nourrir pendant au moins 24 heures avant que la bactérie ne se mette à croître dans leur corps jusqu'à ce qu'elle soit en mesure de causer une infection.
Dans ce cas, utilisez un tire-tique que vous trouverez en pharmacie, qui vous permettra de déloger la tique. Attention à bien retirer la tête de l'insecte et pas uniquement l'abdomen. Votre pharmacien saura vous fournir les meilleurs conseils adaptés.

Utilisation d'un tire-tique


Enquêtes de région : “Notre cher patrimoine”