• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Le projet de Serious Gaming au collège Les Frère Le Nain de Laon a pour but d’utiliser le jeu vidéo en classe de 4e comme moyen d’étude, auprès des élèves, à la Révolution française. Le jeu vidéo choisi est celui d’Assassin’s Creed, où le joueur évolue dans le Paris de 1789.

Par France 3 Picardie

Les objectifs pédagogiques du projet Serious gaming au collège Le Nain sont :
  • l'étude des monuments
  • l'étude des personnages
  • la vie quotidienne de l'époque (commerce, hygiène, santé)
  • la critique des médias
Maxence Mantelet, professeur d’histoire-géographie à l'origine du projet, a mis en place les ateliers Serious Game avec deux classes de quatrième et rapporté sa console de jeux et deux ordinateurs.

Le jeu vidéo choisi est donc celui d’Assassin’s Creed, développé par le Studio Ubisoft, où le joueur incarne un jeune homme parisien pendant la période de la Révolution Française. Il offre une reconstitution du Paris révolutionnaire et permet d’engager avec les élèves une réflexion sur l’usage de l’histoire, son instrumentalisation aujourd’hui. Il offre un point de départ à une réflexion sur l’univers révolutionnaire, sa violence et ses acteurs.

Cependant, extirper des séquences de jeu dénuées de la violence qui globalement le caractérise, pose le problème de l’appréciation (subjective) du professeur sur le seuil de violence acceptable par ses élèves. De même, utiliser le jeu comme vecteur d’apprentissage, c’est aussi en faire, indirectement, la promotion, ce qui considère à penser à une probable répercussion sur les usages privés de l’élève. Pour les responsables légaux, l’achat à un mineur d’un jeu classé PEGI 18 deviendrait donc légitime puisque l’école y verrait un intérêt pédagogique.

L'utilisation en classe d'un jeu aussi élaboré qu'Assassin Creed Unity - ou de tout autre jeu de ce type - ne va pas de soi. Cela réclame un travail critique, un positionnement juridique et éthique de l'enseignant pour contrebalancer, à son avantage, le discours porté par le jeu.

Luka Elsner en conférence de presse avant le match de l'ASC face au LOSC