hauts-de-france
Choisir une région

C'est clair et Net

Toutes les semaines
Logo de l'émission C'est clair et Net

L'archéologie préventive : préserver le passé de nos ancêtres

© France 3 Picardie
© France 3 Picardie

Du terrain au musée, les archéologues fouillent, découvrent et nous expliquent la manière de vivre, de construire, de travailler de nos ancêtres. Pascal Depaepe est le directeur régional de l'INRAP Nord Picardie, il nous explique les missions de prévention de son service.  

Par Nicolas Naskret

L'institut national de recherches archéologiques préventives (l'INRAP) a été fondée en 2002, suite à un certains nombres de scandales archéologiques causés par l'aménagement du territoire. 





Sauver le patrimoine : 

L'archéologie préventive s'intéresse aux sites archéologiques qui risquent d'être détruits par des travaux (autoroutes, aéroports, lotissements, zone commerciale, etc...) "ce n'est pas la chasse aux trésors, c'est surtout reconstituer l'histoire des petites gens, leur quotidien, on essaie de comprendre comment ils ont vécu, leur vie sur le territoire." souligne, le directeur de l'INRAP Nord Picardie, Pascal Depaepe.
L'archéologie préventive, ce n'est pas le gendarme de l'aménagement, " nous procéderons à des fouilles pour récupérer l'information et permettre ensuite le développement économique".
Sur une année les archéologues interviennent sur 20 à 40 sites pour le Nord Pas-de-Calais Picardie.


La Picardie pionnière de l'archéologie : 


L'Abbevillois Boucher de Perthes a été le père de l'archéologie préhistorique Paléolithique. Il fut l'un des premiers dans les années 1850 à   démontrer qu'il avait existé un homme avant le déluge, il a mis à jour des outils façonnés par les hommes, des bifaces acheuléens trouvés en présence d'ossements d'animaux disparus. "la culture acheuléenne a recouvert une grande partie de la planète, le fait de savoir que cette culture a été découverte à Amiens dans le faubourg de Saint-Acheul, c'est une source de joie et d'étonnement. Et quand j'explique à mes collègues étrangers que j'habite rue Saint-Acheul , il me regarde avec des yeux émerveillés.  

Dans le département de l'Aisne : 

les programmes archéologiques mis en action dans la vallée de l'Aisne dans le cadre du Néolithique ancien utilisent des méthodes pour fouiller des grandes surfaces très rapidement. 
Le site archéologique de Goudelancourt-lès-Pierrepont est situé au nord-est du département de l’Aisne.
En 1883, une nécropole mérovingienne est découverte à Vorges, près de Laon, au Mont Pigeon. En 1972, à l’occasion de la construction d’un bâtiment, 159 tombes de cette même nécropole sont fouillées. Le mobilier, assez abondant, a permis de dater cette nécropole entre le milieu du VIe siècle et le milieu du VIIe siècle.

Le département de l'Oise : 
Les fouilles ont mis en évidence la période gauloise.  En 2009, une nécropole gauloise a été mise au jour à Attichy, dans l'Oise, à l’occasion de l’exploitation d’une carrière de granulats. Cette fouille a notamment révélé les tombes de douze personnages celtes. Une autre découverte archéologique importante a vu le jour dans l'Oise. Sous un ancien terrain de football, voué à accueillir un hypermarché, les archéologues de l'Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) ont découvert les restes d'un sanctuaire romain monumental, à Pont-Sainte-Maxence, visite du site avec l'INRAP.
L'exposition Figures de la terre ouvre ses portes le mois prochain! Le musée sera ouvert les week ends de 14h à 17h30 jusqu'au 25 avril 2015. Il sera ouvert tous les jours sauf le lundi de 14h à 18h30 à partir du 25 avril 2015.
Elle portera sur 80 figurines en terre cuite gallo-romaines découvertes en 2013 sur le site archéologique de Vendeuil-Caply.

Le département de la Somme : 
C’est dans la Somme, grâce à Jacques Boucher-de-Perthes au XIXème siècle que s’est développée l’étude de la Préhistoire. Puis Roger Agache, pionnier de l'archéologie aérienne. 
Le département posséde  des sites archéologiques importants pour les périodes Néolithique et protohistorique (Age du Bronze et l’Age du Fer), ainsi que pour la période romaine ; notamment le sanctuaire celtique et gallo-romain de Ribemont-sur-Ancre. Pour la période antique, la ville romaine d’Amiens (Samarobriva) se présente comme l’une des capitales les mieux connues du Nord de la Gaule.

La carte de la vallée archéologique de la Somme : 
 / ©
/ ©

Le pillage : 


c'est un vrai problème pour les archéologues. Les objets volés n'ont pas de valeur, mais leur vol pénalise la transmission de l'information. A part quelques journées portes ouvertes, aujourd'hui les archéologues gardent le secret sur les endroits où ils procèdent à des fouilles. 


Quelques liens utiles : 
Le musée Boucher de Perthes à Abbeville : une collection de plus de 78.000 œuvres, outils préhistoriques et spécimens de sciences naturelles.
Rechercher un site de fouilles de l'INRAP : L'Inrap met à votre disposition un ensemble de documents et de médias concernant des opérations archéologiques menées depuis sa création, en 2002.
La 6ème édition des Journées de l'archéologie aura lieu les 19, 20 et 21 juin 2015.

A lire aussi