Carmina Burana et le Boléro de Ravel par l'Orchestre National de Lille

L'Orchestre National de Lille interprète Carmina Burana  de Carl Orff et le Boléro de Ravel au Stade Pierre Mauroy le vendredi 17 juillet 2015.
Logo de l'émission Carmina Burana et le Boléro de Ravel par l'Orchestre National de Lille

Carmina Burana et le Boléro de Ravel : revivez le concert événement

Jean-Claude Casadesus et l’Orchestre National de Lille ont donné un concert exceptionnel vendredi 17 juillet à 21h au Stade Pierre Mauroy de Villeneuve d'Ascq dans sa configuration arena. Revivez l'événement.

Par Marianne Courtois

Un concert événement pour lancer la saison des 40 ans de l’orchestre

Pour marquer l'ouverture de la saison des 40 ans de l'Orchestre National de Lille, Jean-Claude Casadesus a dirigé les 100 musiciens de l'ONL, accompagnés de 200 choristes de la région Nord - Pas de Calais et de la ville de Reims, et 3 artistes lyriques internationaux : la soprano Yeree Suh, le contre-ténor Jakob Huppmann, le baryton Ales Jenis, devant 13.000 spectateurs pour deux œuvres grandioses : le Boléro de Maurice Ravel et Carmina Burana de Carl Orff, un programme introduit par la Fanfare pour précéder la Péri de Paul Dukas.

Un événement que France 3 Nord Pas-de-Calais vous a proposé de vivre en direct streaming vendredi 17 juillet à partir de 21h.

Carmina Burana
Revivez le concert des Carmina Burana en replay dès le dimanche 19 juillet.


Le programme 

Fanfare pour précéder la Péri de Paul DUKAS 
Pour capter l’attention de l’auditoire généralement bruyant en début de représentation, Dukas décide de faire précéder le ballet qu'il a composé, La Péri, par une fanfare, comme un clin d’oeil aux crieurs publics du Moyen-Age et leur fameux « Oyez braves gens ». Cette brève pièce introductive, solennelle et brillante, est écrite uniquement pour les cuivres. (source : onl)

Boléro de Maurice RAVEL
Au début de l’année 1928, la danseuse Ida Rubinstein demande à Maurice Ravel de composer « un ballet de caractère espagnol ». Parti se reposer quelques jours à Saint-Jean-de-Luz, Ravel se met au piano un beau matin avant d’aller nager et d’un doigt tape un motif hésitant. Il dit alors à son ami Gustave Samazeuilh : « Ne trouvez vous pas que ce motif a quelque chose d’insistant ? Je vais essayer de le répéter sans cesse, sans développement aucun, en faisant monter l’orchestre graduellement». Pour le compositeur, il s’agit avant tout « d’une expérience dans une direction très particulière et très limitée ». Et d’ajouter : « voici un morceau que les grands concerts du dimanche n’auront jamais le front d’inscrire à leur programme ». Avec sa mélodie obsédante et son rythme immuable, le Boléro figure depuis sa création, le 22 novembre 1928 à l’Opéra de Paris, parmi les oeuvres orchestrales les plus célèbres et les plus jouées au monde. (source : onl)

Carmina Burana de Carl ORFF
Le compositeur allemand Carl Orff (1895-1982) souhaite avant tout revenir aux sources de la culture européenne, et cherche la fusion, sur scène, de la musique, du verbe et du geste, en réunissant l’oratorio et le théâtre. Cette quête prend corps avec la composition des Carmina Burana, oratorio scénique dans lequel Orff voit l’aboutissement de ses recherches. Cette cantate scénique utilise des poèmes du 18ème siècle, les mettant en musique avec grand orchestre et chœur. Rythmes vigoureux, sonorités riches : une partition haute en couleur. Carmina Burana reste aujourd’hui l’une des pièces de musique “classique” les plus jouées au monde, inspirant de nombreux chanteurs de rock et de variété, et des réalisateurs de cinéma comme Pasolini ou plus récemment Oliver Stone. (source : onl) 


Samedi 18 juillet, à 0h30, revivez en replay le concert des Carmina burana

accompagné du documentaire «« Jean-Claude Casadesus, le goût des autres » de  Claude Couderc , un film consacré à Jean-Claude Casadesus : Chef d'orchestre de renommée internationale, il  se révèle à travers ce documentaire comme un homme faisant preuve d'une grande humanité, de sagesse, témoignant sans cesse de sa solidarité envers ceux qui sont en marge de la société. 
Les Carmina Burana au Grand Stade (bande-annonce)