hauts-de-france
Choisir une région

Concerts et spectacles

Une sélection exclusive de concerts et spectacles dans les Hauts-de-France
Logo de l'émission Concerts et spectacles

“Métamorphoses”, un concert de l'ONL en direct jeudi 8 octobre

© Ugo Ponte / ONL
© Ugo Ponte / ONL

France 3 Hauts-de-France et l'Orchestre National de Lille vous proposent de voir et écouter en ligne, et en direct, un concert symphonique exceptionnel, autour du violoncelle.
 

Par France 3 Hauts-de-France

Un concert à voir en direct de l'Auditorium du Nouveau Siècle à Lille, jeudi 8 octobre à 20h. 
 
CONCERT - MÉTAMORPHOSES - VARIATIONS AUTOUR DU VIOLONCELLE - ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE

 

PROGRAMME : 

En soliste ou grand ensemble, le programme met les cordes dans tous leurs états !

PIOTR ILITCH TCHAÏKOVSKI (1840-1893) : Nocturne op.19 n°4 [1888] 5’
Le Nocturne op.19 n°4 de Tchaïkovski était à l’origine une pièce de jeunesse pour piano. Le compositeur l’arrangea pour violoncelle et orchestre à l’occasion d’une tournée à Paris.

MAX BRUCH (1838-1920) : Kol Nidrei pour violoncelle et orchestre op.47 [1880] 10’
Directement enchaîné à la suite de ce Nocturne, Kol Nidrei de Max Bruch est l’une des pièces majeures du répertoire pour violoncelle.

TCHAÏKOVSKI : Variations sur un thème rococo pour violoncelle et orchestre op.33 [1877] 20’
Les Variations sur un thème rococo s sont imposées rapidement comme une des premières œuvres concertantes russes pour violoncelle.

RICHARD STRAUSS (1864-1949) : Métamorphoses pour vingt-trois cordes solistes op.142 [1946] 27’ 
Nous sommes en mars 1945. La défaite nazie ne fait plus de doute à présent. Bouleversé par le bombardement de l’Opéra de Munich, Richard Strauss écrit en un mois les immenses Métamorphoses pour vingt-trois cordes solistes.
Dès les premières mesures des Métamorphoses, on reste saisi par l’ampleur tragique de la musique. Initialement au nombre de onze, les cordes sont doublées pour parvenir à vingt-trois solistes (dix violons, cinq altos, cinq violoncelles, trois contrebasses) atteignant une plénitude douloureuse. Après l’introduction aux cordes graves, un thème se fait entendre aux altos, qui réapparaîtra plusieurs fois dans l’œuvre, à la manière du courant d’un fleuve.

Direction : Alexandre Bloch
Violoncelle : Mischa Maisky
Violon solo : Ayako Tanaka
avec l'Orchestre National de Lille
 

Mischa Maisky, né et formé en Russie, est le seul violoncelliste à avoir étudié avec les deux grands maîtres de cet instrument Mstislav Rostropovitch et Gregor Piatigorsky.
Le violoncelliste Mischa Maisky / © Deutsche Grammophon
Le violoncelliste Mischa Maisky / © Deutsche Grammophon



 

A lire aussi