La France en vrai

Le lundi à partir de 22h45, deux documentaires, pour porter un regard sur des histoires remarquables, des histoires de société, des histoires de France.
Logo de l'émission La France en vrai

DOCUMENTAIRE. “Bienvenue Maestro”. Quand la baguette de l'ONL passait des mains de Jean-Claude Casadesus à celles d'Alexandre Bloch

© Réal. : Georges Tillard
Coproduction : Hikari/France 3 Hauts-de-France
© Réal. : Georges Tillard Coproduction : Hikari/France 3 Hauts-de-France

En 2016, un coup de tonnerre brise le ciel de Lille : Jean-Claude Casadesus, immuable chef de l'Orchestre national de Lille depuis sa création en 1976 passe la baguette à Alexandre Bloch. Georges Tillard a suivi la première année de ce dernier au sein de l'orchestre.

Par JM

Voir le film 

Bienvenue Maestro

Un film de Georges Tillard
Coproduit par Hikari et France 3 Hauts-de-France


Une passation de pouvoir émouvante

Le 29 septembre 2016, Jean-Claude Casadesus, fondateur et directeur musical de l'Orchestre national de Lille cédait sa place de maestro à Alexandre Bloch, 33 ans à l'époque. 

Une page marquante de la vie culturelle régionale qui ouvre ce documentaire qui suit la première année du nouveau chef à la tête de l'orchestre. 
Une année riche en apprentissages et en découvertes pour le jeune chef, vainqueur en 2012 du prestigieux concours de direction d'orchestre Donatella Flick.

Un large renouveau

Par le jeu des départs en retraite, le renouvellement de l'ONL - fondé 40 ans plus tôt - ne passe pas que par l'arrivée du Maestro Bloch. Et les plus "anciens", bien que regrettant sincèrement l'illustre fondateur se réjouissent de l'arrivée d'un nouveau directeur musical.
Le directeur général de l’orchestre François Bou confiait à Radio -France « Alexandre a été choisi parce que c’était le seul à proposer un projet sur mesure pour l’Orchestre national de Lille, et non pas pour n’importe quel orchestre, un projet qui s’inscrit dans la continuité. Sa jeunesse est effectivement un facteur d’identification fort pour un public de l’avenir, mais ce qui nous a intéressé, ce sont d’abord ses grandes ambitions pour l’orchestre sur le plan artistique" . 

De son côté, Alexandre Bloch, à l'occasion d'un entretien avec Christine Piou, dans La revue du Spectacle revenait sur son arrivée à Lille en ces termes : "Ce poste s'est présenté à un moment de ma carrière où j'étais invité à diriger beaucoup d'orchestres en Europe et dans le monde (ce que j'apprécie et continue à faire), mais où j'avais aussi envie de me poser pour travailler en profondeur avec un en particulier. Il se trouve que le projet artistique et social de l'ONL m'avait beaucoup plu. Dans la situation de crise sociale que nous vivons, j'avais envie d'apporter ma pierre en tentant d'apporter au territoire de la culture, de l'art pour ouvrir, enrichir la communauté - celle qui peut être touchée par l'orchestre.

Avec Jean-Claude Casadesus, l'ONL a d'ailleurs été pionnier en France dans cet art de partager la culture avec le plus grand nombre. Je suis heureux de poursuivre ce travail avec toutes les équipes de l'orchestre en inventant de nouvelles formules de concert afin d'attirer un public toujours neuf à l'Auditorium du Nouveau-Siècle (dans des conditions acoustiques idéales) ou en région". 

Une année décisive et chargée

Plusieurs chefs aspiraient à diriger l'orchestre de Lille. Alexandre Bloch n'était pas le premier choix de tous. Il en était conscient, mais son projet, son énergie communicative, sa franchise et sa capacité à s'intégrer ont eu raison des plus rétifs. D'ailleurs, son contrat a, depuis, été reconduit jusqu'en 2024. 
La première année fut éreintante : entre la création de l'opéra de Bizet "Les pêcheurs de perles", les séances de sensibilisation auprès des jeunes de Démos, la tournée estivale de Radio-France et les concerts en qualité de chef invité un peu partout dans le monde... heureusement que son plus gros défaut est d'être trop enthousisaste, comme il le confait à Virginie Demange en 2018 sur le plateau de "Vous êtes formidables".

Demos, ce sont 100 enfants, de 7 à 12 ans issus des centres sociaux de la région qui découvrent le travail de l’orchestre et du chef. 
Un extrait du travail avec les plus jeunes :  
Bienvenue Maestro
Alexandre Bloch fait découvrir le métier de chef d'orchestre aux enfants de Démos - Réal. : G. Tillard

Connexion, Maestro !

Le classique doit être accessible à tous. Alexandre Bloch le proclame également par l'intermédiaire des réseaux sociaux. Ainsi, il n'hésite jamais à tweeter, remet son site internet à jour lui-même et répond volontiers aux interviews sur Youtube
 
 


Bienvenue Maestro - Ce soir à 23h05 sur France 3 Hauts-de-France - en replay pendant 30 jours
Un film de Georges Tillard
Coproduit par Hikari et France 3 Hauts-de-France
 

A lire aussi