hauts-de-france
Choisir une région

Documentaires - La France en vrai

Le lundi à partir de 22h30, deux documentaires, pour porter un regard sur des histoires remarquables, des histoires de société, des histoires de la France en vrai.
Logo de l'émission Documentaires - La France en vrai

DOCUMENTAIRE. Pierrefonds, la résurrection d'un château

© Pierrefonds, la résurrection d'un château.
Réal. : B. Poisson
Prod. : INA/France Télévision
© Pierrefonds, la résurrection d'un château. Réal. : B. Poisson Prod. : INA/France Télévision

Explorer les secrets du château de Pierrefonds, c’est s’immerger dans 500 ans d’architecture médiévale condensés dans un édifice unique à l’histoire mouvementée. Erigé au XIIème siècle, il sera attaqué, incendié, démolit plusieurs fois au fil du temps jusqu'à sa "résurrection" sous Napoléon III.

Par MJ

Revoir le film de B. Poisson 
 


Pierrefonds ? Ah mais oui ... Pierrefonds !

Même si vous ne vous êtes jamais rendu à Pierrefonds, il y a de fortes chances que vous connaissiez pourtant son château à l'architecture digne d'un conte de fées. En effet, dès 1907, il a accueilli de nombreux tournages de films et de séries télévisées. Jean Cocteau a choisi d'y tourner son "Aigle à deux têtes" avec Jean Marais en 1948. Accompagné d'André Bourvil, ce dernier reviendra enregistrer quelques scènes du Bossu et du Capitan, des classiques de cape et d'épée signés André Hunebelle. 
Jean Marais toujours revient à Pierrefonds en 1970 dans la peau du Roi, père de Catherine Deneuve pour le mythique "Peau d'âne" de Jacques Demy.
Un peu plus près de nous dans le temps, Luc Besson y mettra en scène Mila Jovovich en Jeanne d'Arc et la série Merlin en a fait un décor récurrent durant 4 saisons. Sans oublier le passage de "Sydney Fox l'aventurière" ou de Christian Clavier - Napoléon en 2002.
Les trucages ne feront jamais plus beaux que ce lieu magique.

Secrets d'histoire

La première trace d'un château à Pierrefonds remonte au XIIème siècle mais archéologues et historiens en savent peu de choses. Détruit à la suite d'une bataille (déjà !), il reste en ruines jusqu'en 1396 quand Louis d'Orléans le reçoit en châtellenie et décide de le reconstruire entièrement. Même les forteresses imprenables finissent toujours par être prises et suite au siège de 1617 mené par Richelieu et le Comte d'Auvergne, Louis XIII décrète le démantèlement du château. Pierrefonds se rendort pour plus de 200 ans.

Ruines du premier château de Pierrefonds / © Pierrefonds, la résurrection d'un château
Réal. B. Poisson/Coprod. INA & France Télévision
Ruines du premier château de Pierrefonds / © Pierrefonds, la résurrection d'un château Réal. B. Poisson/Coprod. INA & France Télévision


Racheté pour une somme symbolique en 1813 par Napoléon Ier, il faudra attendre le coup de foudre de son neveu Napoléon III et Eugénie pour l'endroit avant que Pierrefonds commence à se relever. Le couple mandate Eugène Viollet-le-Duc pour restaurer le seul donjon encore debout à des fins de résidence secondaire qui sied bien au mouvement Romantique en plein essor à l'époque. 

Mais Eugène, vous lui donnez ça... et il prend ÇA ! D'une tour, il en fera huit et de quelques mois de travaux au devis, il faudra 30 années pour voir l'arrêt définitif des travaux.

Sur les pas de Viollet-le-Duc dans les Hauts -de-France

Eugène Viollet-le-Duc est au XIXème siècle ce que fut Vauban au XVIIème : rares sont les régions de France où il n'a pas bâti un de ses ouvrages de génie. De Carcassonne à la Suisse, de Strasbourg à Clermont-Ferrand, il a entrepris, construit ou restaurer des édifices qui font aujourd'hui de ces villes des lieux incontournables pour les amateurs de patrimoine. 

A défaut d'une restauration complète à l'instar de celle de Pierrefonds, le château de Coucy, dans l'Aisne fait l'objet d'un étude approfondie de Viollet-le-Duc et d'une solidification des tours et ruines, alors très visitées. Des efforts totalement anéantis par les Allemands en 1917 qui détruisirent les châteaux de Coucy et de Ham sans raisons stratégiques.


Comme le précise le site de la ville, l'hôtel de ville de Compiègne est à la même place depuis 1367. Il a logiquement connu quelques changements, agrandissements et avanies du temps. Avec l'avènement du Second-Empire, la ville redevient ville impériale. Napoléon III commande la restauration de l'édifice à Viollet-le-Duc. C'est son élève, Aymar Verdier qui en mènera la réalisation.

S'il accueille aujourd'hui la mairie et le musée municipal, le château d'Eu est également un de ces monuments à l'histoire longue et troublée, victime du temps et des guerres. A la fin du XIXème siècle, il est la propriété du comte de Paris, le prétendant au trône de France et petit-fils de Louis-Philippe. Le comte confie la décoration et l'aménagement des lieux à Viollet-le-Duc qui y installera un système de chauffage central révolutionnaire - comme à Pierrefonds - et l'éclairage. Il dessine en outre les décors et une partie du mobilier qui constituent encore aujourd’hui les intérieurs du Musée Louis-Philippe. La richesse et la cohérence de ce chantier sont représentatives du travail de cette personnalité phare du XIXe s, tant influencée par l’histoire des techniques que par ses propres recherches dans le domaine de la restauration.(source : site officiel du Château d'Eu)

A Lille, la cathédrale Notre-Dame-de-la-Treille est inspirée de la "Cathédrale idéale" imaginée par Eugène Viollet-le-Duc et en Champagne se trouve la seule maison de ville que ce dernier bâtira à la demande d'un négociant en Champagne, le château Jacquesson.

Toutes ces merveilles du patrimoine sont ouvertes au public toute l'année, et nous vous souhaitons bon voyage dans les pas de Monsieur Viollet-le-Duc. 


Pierrefonds, la résurrection d'un château
A voir lundi 20 septembre 2021 - 23h00
Réal. : B. Poisson
Coprod. : INA/France Télévision
 

Pierrefonds, la résurrection d'un château, extrait

 

A lire aussi