hauts-de-france
Choisir une région

Les Gens des Hauts

Kamini rencontre les gens des Hauts qui s'engagent pour la région, le dimanche à 12h55
Logo de l'émission Les Gens des Hauts

Le Boulonnais, un cheval de trait qui aide aussi à soigner mais qu'il faut protéger

© France 3
© France 3

A la rencontre du Boulonnais, cheval de trait majoritairement utilisé comme cheval d’attelage, qui a longtemps foulé les routes entre Boulogne et Paris. 

Par France 3 Hauts-de-France

Dans le Pas-de-Calais, Dominique Dal, est gérante des écuries des Parpaillots, à la Ferme de la Haye, à Nesles. Elle propose des séances d'équi-handi, une thérapie à l'aide de chevaux de trait, qui a des effets bénéfiques sur les personnes handicapées. Celles-ci partent en promenade dans un attelage tiré par des Boulonnais, qu'elles peuvent mener en forêt ou dans les prairies alentour. Une belle opportunité pour ceux qui n'ont pas l'autonomie nécessaire pour aller dans la nature seuls. 

On essaie d'apporter aux gens qui sont en situation de handicap un petit peu d'air, d'oxygène et leur permettre de sortir de leurs structures qui sont quelquefois trop médicalisées.

 

L'équi-handi, une thérapie à l'aide de chevaux Boulonnais qui aide les personnes handicapées
Dominique Dal, à Nesles, propose des séances d'équi-handi, une thérapie à l'aide de chevaux de trait - HDPM Production / France 3 Hauts-de-France - Didier Cappelmans

 

 

 

 


Le point de vue d'un vétérinaire sur les Boulonnais

A Rexpoëde, petite commune rurale du Nord située à 5 km de la frontière belge, la clinique vétérinaire s'est spécialisée dans les pathologies liées au cheval. Jeroen Lissens, vétérinaire équin, sait que la race est en danger, et qu'il faut que le cheptel s'agrandisse.

Il pratique régulièrement l'insémination artificielle, même si 95% des saillies sont naturelles, précise-t-il. Il souhaiterait, pour que certaines races de chevaux perdurent, comme le Boulonnais ou le trait du Nord, que les propriétaires ne se contentent pas des primes à la naissance, mais s'engagent dans l'organisation de rencontres ou compétitions pour motiver les gens. 

160 poulains qui naissent, ce n'est pas assez. On ne peut pas garder une race avec ça. 

 

Le point de vue d'un vétérinaire sur les chevaux Boulonnais

 

 

 

 


La Route du Poisson n'aura pas lieu cette année, elle est reportée à septembre 2022, en raison de la pandémie de Covid-19.

C'est quoi, La Route du Poisson ? Cest une compétition équestre avec de chevaux de trait, qui relie Boulogne-sur-Mer à Paris. Créée en 1991, l'événement est un hommage aux mareyeurs, qui livraient autrefois le poisson en attelage jusqu’à Paris. Plus de 400 chevaux participent à la course, qui dure 24 heures. Le parcours de 300 kilomètres passe par la côte et traverse la Somme pour rejoindre la capitale. 

Une aventure humaine exceptionnelle de passionnés, qui se mobilisent afin de sauvegarder une race de chevaux 100% Hauts-de-France  

Même si cette Route du Poisson est reportée, nous n’avons pas résisté à l’envie de retracer cette épopée inédite dans Les Gens des Hauts, "La route du poisson, de mémoire de cheval".

La route du poisson, de mémoire de cheval

#LesGensdesHauts : La route du poisson, de mémoire de cheval
Un magazine écrit et réalisé par Didier Cappelmans et présenté par Kamini

SOMMAIRE : 

  • Nous rencontrons Régis et Arthur, deux générations qui ont en commun leur amour pour le cheval de trait du Boulonnais
  • Jeroen Lissens, un des vétérinaires de la Route du Poisson, nous ouvre les portes de sa clinique équine
  • Dominique Dal, nous montre comment la thérapie avec le cheval de trait aide les personnes handicapées
  • Thomas Lienard, charpentier de marine, nous reçoit à Audresselles où il reconstruit des flobarts. 
  • Enfin, nous visitons le parc équestre du Touquet-Paris-Plage.

 

 

La route du poisson, de mémoire de cheval / © France 3
La route du poisson, de mémoire de cheval / © France 3

 

 

A lire aussi