Les Gens des Hauts

Le dimanche à 12h55
Logo de l'émission Les Gens des Hauts

Kamini découvre les rivières des 7 vallées d’Hesdin

Kamini pagaye sur l'Authie / © France Télévisions
Kamini pagaye sur l'Authie / © France Télévisions

Les 7 vallées, c'est un endroit magique avec des forêts, des chemins, des bocages et 7 rivières. Dans Les Gens des Hauts, Kamini découvre ces lieux merveilleux du Pas-de-Calais et  rencontre ceux qui s’y activent pour préserver la nature. 

 

Par Elise Benoit

Revoir l'émission

Pagayer sur les eaux des 7 rivières pour y rêver ou y pécher, c’est la balade que fait Kamini dans le pays des 7 vallées. 

7 vallées pour 7 rivières qui se nomment la Canche, l’Authie, la Ternoise, la Planquette, la Créquoise, le Bras de Brosne et la Lys et sont un lieu idyllique à découvrir. 

Alors en tracteur ou en canoë, à coup de bulles ou de pinceaux ... ici, on aime la nature et on s’active pour la préserver. Rencontres étonnantes dans cet endroit préservé du Pas-de-Calais.
 
Kamini au Germoir / © France Télévisions
Kamini au Germoir / © France Télévisions


À Ambricourt, au Nord des 7 Vallées, Kamini nous fait visiter l’une des premières terres de la région certifiée bio. 

Depuis 2005, la ferme a laissé place au Germoir, une couveuse d’activité en matière de culture maraîchère. 

"Ici, on accompagne la création d’activité en milieu rural, c’est-à-dire tout type de projets dont des projets agricoles" nous explique Pierre Henri Roussel, l’animateur de l’espace test agricole du Germoir. 
 
Kamini découvre le Germoir à Ambricourt / © France Télévisions
Kamini découvre le Germoir à Ambricourt / © France Télévisions

Le germoir est donc un lieu où les futurs agriculteurs viennent se confronter à la réalité des métiers comme Florian Dievart qui teste depuis un an l’agriculture biologique : 

J’avais trois ans quand j’ai découvert l’agriculture avec mon grand-père et à 9 ans, j’ai fait mon premier jardin. (…) Je ne serais pas venu ici, je n’aurais pas pu m’installer, car c’est bien de pouvoir se tester.

Kamini rencontre l'artiste Domé / © France Télévisions
Kamini rencontre l'artiste Domé / © France Télévisions

À Hesdin, Domé est un artiste peintre. Un pinceau, une toile et des couleurs, voilà les paysages de la région illuminés"Quand je suis devant ma toile, je ressens ce que j’ai vu quand je l’ai capté"

Domé a voulu amener de l’art en ville, il a donc eu l’idée de redonner vie aux commerces abandonnés en y installant des ateliers d’art éphémères pour mettre de la vie dans les rues.
 
Domé : "J'installe des ateliers d’art éphémères pour mettre de la vie dans les rues." / © France Télévisions
Domé : "J'installe des ateliers d’art éphémères pour mettre de la vie dans les rues." / © France Télévisions

Écologie toujours et zéro déchet, c’est à Campagne-les-Hesdins. Mélanie Dhoye propose de beaux objets à partir de carton plastique, "Je recycle des matériaux, je les transforme en porte-monnaie ou en sacs."

Il y a quatre, elle décide de changer de métier pour devenir créatrice et ouvre son propre magasin, "Je trouve ça super de transformer des déchets en les valorisant et de montrer aux générations futures qu’il est possible de valoriser les détritus."

Je pense qu’on peut tous amener sa petite goutte d’eau pour que ça aille un petit mieux demain. 

Les joyeux Lurons de l'Authie et de la Canche / © France Télévisions
Les joyeux Lurons de l'Authie et de la Canche / © France Télévisions

Dimitri Vandenabeele plonge Kamini dans un canoë-kayak pour lui faire découvrir la commune de Baurainville en pagayant sur la Canche. 

"C’est une très belle rivière qu’il faut préserver et on espère que par notre activité, on réussisse à sensibiliser les gens à la préservation du milieu", explique Dimitri Vandenabeele.

Puis Kamini quitte la Canche pour découvrir l’Authie avec Yohann Carpentier et une équipe de joyeux lurons.
 
Kamini fait du canoë-kayak en équipe / © France Télévisions
Kamini fait du canoë-kayak en équipe / © France Télévisions

Des idées, la famille Delobel en a trouvées dans les bulles et les groseilles à Loison-sur-Créquoise. 

Avec ces petites baies, on peut faire des gelées, de la confiture et du sirop. Mais ces ingénieux ont choisi de la transformer en vin pétillant. Un pari réussi !

"Personne n’y croyait ! Ni les banquiers, ni la famille ou la chambre de commerce… et avec mon épouse, je me suis lancée, c’était fin 1985", nous raconte Hubert Delobel. 

Depuis ses fils, Romain et Martin eont repris l’affaire familiale. 

On n'est pas vigneron mais c’est un peu le même boulot, on presse des fruits et on fait fermenter le jus pour obtenir de l’alcool et de la bulle, Martin

Hesdin au coeur des 7 vallées

Un magazine présenté par Kamini
Et produit par HDPM Production et France 3 Hauts-de-France


 

A lire aussi

Tribune Nord du 30 septembre 2019