• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Les Gens des Hauts

Le dimanche à 12h55
Logo de l'émission Les Gens des Hauts

Kamini vogue vers la Belgique direction Warneton et Comines

En route Moussaillons ! Direction Comines dans "Les Gens des Hauts" ! / © France 3 Hauts-de-France
En route Moussaillons ! Direction Comines dans "Les Gens des Hauts" ! / © France 3 Hauts-de-France

Festif et coloré, joyeux et ensoleillé, voici le nouveau voyage de Kamini. Dans Les Gens des Hauts, nous voguerons de la Deûle à la Lys pour y rencontrer des histoires franco-belges. Bonne humeur assurée !

Par Elise Benoit

Revoir l'émission

Direction Wambrechies, Warneton, Comines et Wervik.

Avec Kamini, nous allons à la découverte des villages qui bordent la Deûle et la Lys.

Cette zone frontalière, terre de fraternité unissant les Français et les Belges, se transforme en poumon vert de la Métropole lilloise.
 
Le port de plaisance de Wambrechies / © France 3 Hauts-de-France
Le port de plaisance de Wambrechies / © France 3 Hauts-de-France
 

Flânerie historique sur les rivières du Nord et de la Belgique


Kamini commence son voyage au fil de l’eau par une balade en bateau.

Il embarque avec Pierre et Michel de l’Association Nautique de Wambrechies pour découvrir des anecdotes insolites et observer des paysages somptueux.
 
Kamini vogue sur la Lys et sur la Deûle / © France 3 Hauts-de-France
Kamini vogue sur la Lys et sur la Deûle / © France 3 Hauts-de-France


Depuis la Métropole lilloise jusqu’à Comines, en passant par l’écluse du Quesnoy puis par Deulemont, les trois compères nous racontent l’histoire de la région :

"La ville de Wambrechies a été créée au XIe siècle et s’appelait Wenesbrechies c'est-à-dire « Terre inculte ». Vers 1270, c’est le transport de marchandises qui a été mis en place grâce à Jeanne de Flandres", explique Michel Lenfant.

 
Les Gens des Hauts, "De la Deûle à la Lys, de Franco-Belges histoires". Kamini sur le port de plaisance de Wambrechies. / © France 3 Hauts-de-France
Les Gens des Hauts, "De la Deûle à la Lys, de Franco-Belges histoires". Kamini sur le port de plaisance de Wambrechies. / © France 3 Hauts-de-France
 

De l’art et des hommes


Sur une petite île de la Lys, côté Français, nous sommes à Warneton.

Depuis quelques années, deux investisseurs, un peu rêveurs, ont réhabilité les 6 000 m2 de l’ancienne usine textile Scowarton en un petit village artistique.
 
Le village artistique de l'ancienne usine de Scowarton à Warneton / © France 3 Hauts-de-France
Le village artistique de l'ancienne usine de Scowarton à Warneton / © France 3 Hauts-de-France

Kamini déambule dans cette friche industrielle et rencontre le photographe et cinéaste Jacques Van Roy.

Il nous ouvre les portes du lieu où sept artistes créent en toute liberté, .
 
La sculptrice Bénédicte Dubart / © France 3 Hauts-de-France
La sculptrice Bénédicte Dubart / © France 3 Hauts-de-France

 

Vous savez ce qui m’aide ici ? C’est que j’ai l’impression que je suis hors du monde. Je suis dans mon cocon, face à la Lys, au calme. Et c’est ça qui va me permettre de sortir tout ce que j’ai en moi en ce moment, confie Bénédicte Dubart, Femme sculpteur.

 

Lancer des louches en toute quiétude


Rendez-vous à Comines, une petite ville qui a la particularité d’être moitié Belge et moitié Française.

Endroit étonnant qui accueille la fameuse Fête des Louches depuis plus de 120 ans.
 
La Fête des Louches de Comines

Chaque deuxième dimanche d’octobre, un cortège de seigneurs, habillés en toges orange et rouge et protégés par les Géants de la ville, défilent jusqu’à la Grand’Place. 

Depuis l’Hôtel de ville, ils lancent des louches en bois sur une foule en délire.

Le Grand Maître de la Confrérie, Philippe Delevoye précise qu’En 1456, le seigneur de Comines, Jean 1er de la Clyte, crée une Franche Foire. On dit qu’à la fin de cette foire, un marchand de cuillère de bois, n’ayant pas vendu tout son stock le jeta tout simplement dans la foule.  
 
La Confrérie de La Fête des Louches / © France 3 Hauts-de-France
La Confrérie de La Fête des Louches / © France 3 Hauts-de-France

 

Quand on est Cominois, être sur la place et attendre que les louches soient jetées, c’est quelque chose ! Alors quand on en attrape une, on est fier comme Artaban.

 

Une escale qui fait un tabac !


Côté Belge de la Lys, c’est le tabac raconté à Wervik. Son musée, ses champs et ses agriculteurs… tous sont dédiés à une seule chose, une plante, celle du tabac.
 
Le petit village de Wervik, côté Belge / © France 3 Hauts-de-France
Le petit village de Wervik, côté Belge / © France 3 Hauts-de-France


Véronique Houzet et Elsje Van Bellingen nous ouvrent les portes du musée du tabac.

Le tabac pousse dans la vallée de la Lys, dans une terre argileuse et sablonneuse. Autrefois, il y avait des centaines de cultivateurs, désormais à Wervik, ils ne sont plus qu’une quarantaine.
 
Le musée du tabac de Wervik / © France Hauts-de-France
Le musée du tabac de Wervik / © France Hauts-de-France


Rencontre étonnante avec Antoon Deneut, un cultivateur da la plante qui nous confie tous ses secrets (ou presque).
 
L'agriculteur Antoon Deneut / © France 3 Hauts-de-France
L'agriculteur Antoon Deneut / © France 3 Hauts-de-France

 

La frontière entre Comines et Wervik, c’est le meilleur terrain pour du tabac ! Et pas seulement grâce au sol, mais aussi grâce aux collines du Mont Cassel ou du Mont Noir. Elles bloquent les orages et du coup, il n’y a presque jamais de grêle par ici.

 

Les champs de tabac à Wervik / © France 3 Hauts-de-France
Les champs de tabac à Wervik / © France 3 Hauts-de-France

 

Arrivée en fanfare au milieu des guinguettes


Pour terminer le voyage, retour à Warneton.

Deux guinguettes s’y font face et proposent des pauses festives.

Dansons avec Nadège et son groupe le Swing’n Pool qui nous jouent un air d’accordéon.
 
Kamini chante avec Nadège et son groupe le Swing’n Pool

Emilie Simao, responsable de la Guinguette de la Marine de Warneton nous explique les gens chantent et mangent à la bonne franquette. Ils chantent et dansent avec Nadège. 

Puis philosophons autour d’un verre avec Stéphane Dale à La Malle Poste. Il nous explique, une casquette vissée sur la tête, que l’esprit guinguette, c’est un esprit « live » qui vivrait peut-être un peu dans l’esprit humain. 

 

De la Deûle à la Lys, de franco-belges histoires

Un magazine présenté par KAMINI
Réalisé par Didier CAPPELMANS

 

La carte du voyage de Kamini

 

Toutes les infos pour voyager comme Kamini


Pour voguer sur le Sirène ou l’Issis, l’un des deux bateaux de l’association Nautique de Wambrechies, c’est chaque dimanche de début juin à fin septembre à partir de 14H30. Le départ se fait depuis le port du port de plaisance de Wambrechies.

Pour savoir quand attraper des cuillères à la Fête de la Louche de Comines, c’est par ici.

Pour découvrir les petits secrets de la culture ou l’histoire du tabac, c’est à Wervik au Tabakmuséum qui est ouvert du lundi au vendredi de 10h-12h et de 14h-17h.

Les Guinguettes de Warneton :
 

A lire aussi

Périnne Diot, interprète Français - langue des signes française