La France en vrai

Le lundi à partir de 22h45, deux documentaires, pour porter un regard sur des histoires remarquables, des histoires de société, des histoires de France.
Logo de l'émission La France en vrai

Les Chiens du Diable et Le légiste des poilus

Les Chiens du Diable / © Coproduit par France 3 Hauts-de-France et Program33
Les Chiens du Diable / © Coproduit par France 3 Hauts-de-France et Program33

À l'occasion du centenaire de l'armistice de la Grande Guerre, France 3 Hauts-de-France propose une soirée documentaires avec Les Chiens du Diable et Le légiste des poilus.

Par Madison Mouquet

Les Chiens du Diable 

C’est l’histoire de la bataille du bois Belleau et de ses soldats Marines américains venus se battre en France contre les Allemands en juin 1918. Avec 7.000 victimes, elle est considérée jusqu’à la Seconde Guerre mondiale comme la bataille la plus meurtrière des États-Unis.

Pour leur ténacité au combat, les Allemands baptisent les Américains "Devil Dogs", les chiens du diable. Un film raconté avec passion par Gilles Lagin, véritable passeur de mémoire, qui mène les descendants de ces soldats sur les traces de leurs ancêtres.

52 minutes, un film de Laura Froidefond et Antoine Favre, coproduit par France 3 Hauts-de-France et Program33.


Le légiste des poilus 


100 ans après la guerre, plus de 80.000 morts seraient encore dispersés dans la forêt de Verdun, leurs corps n’ont jamais été retrouvés. Mais parfois des restes réapparaissent à l’occasion de fouilles ou découverts par des promeneurs. Ces restes sont confiés à Bruno Fremont, médecin légiste et chef des urgences de l’hôpital de Verdun. Bénévolement il met tout en oeuvre pour honorer et donner une identité à ces dépouilles.
Le légiste des poilus / © Coproduit par France 3 Grand-Est et EGODOC
Le légiste des poilus / © Coproduit par France 3 Grand-Est et EGODOC

Le film s’appuie sur une découverte majeure qui a été faite lors de travaux d’aménagement du mémorial de la bataille de Verdun : trois corps ont été découverts mais une seule plaque d’identité militaire a été trouvée à leurs côtés. L’enquête est menée pour découvrir qui est le soldat Claude Fournier.

52 minutes, un film de Jean-François Meplon, coproduit par France 3 Grand-Est et EGODOC.

 

A lire aussi