• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Documentaires : Qui sommes-nous ?

Le lundi après le Soir 3, deux documentaires, à 23h30 et 0h30, pour porter un regard sur des histoires remarquables, des histoires de société, des histoires de France.
Logo de l'émission Documentaires : Qui sommes-nous ?

Documentaire : “Panoramas de guerre”

Fragment du "Panorama de la bataille de Rezonville" visible au musée de l'Armée à Paris / © musée de l'Armée (Dist. RMN-Grand Palais) photo Pascal Segrette
Fragment du "Panorama de la bataille de Rezonville" visible au musée de l'Armée à Paris / © musée de l'Armée (Dist. RMN-Grand Palais) photo Pascal Segrette

Le film "Panoramas de guerre" propose un certain regard de la guerre franco-allemande de 1870. Celui d'avoir l'illusion d'être le témoin des batailles de Sedan ou de Rezonville. Cette illusion est due à deux incroyables fresques, peintures monumentales. 

Par Elise Benoit

Deux peintures circulaires et monumentales immortalisent la guerre franco-allemande de 1870.

Ce sont les oeuvres "Le panorama de Rezonville" du peintre Alphonse de Neuville et "Le panorama de Sedan" du peintre Anton von Werner qui s’étalaient sur plus de 120 mètres de long et 20 mètres de haut. 

Deux œuvres réalisées comme outils de propagande pour donner au spectateur l’impression d’être le "témoin oculaire" de la bataille de 1870.

Les peintres ont minutieusement sélectionné les éléments à reproduire pour condenser au mieux leur vision du conflit, avec une précision photographique.

Bien avant l’apparition du cinéma, ces deux gigantesques fresques circulaires ont été admirées par des millions de Français et d’Allemands, qui, pour la première fois, pouvaient revivre les événements d’un conflit comme s’ils y avaient participé.

Il ne reste rien aujourd'hui de ces deux fresques étudiées, mais les documents et les photos sont nombreux qui attestent de l'impact de ces peintures monumentales sur le public national. 
 

Panoramas de guerre
 

Réalisation : Rüdiger Mörsdorf
Une coproduction : France Télévisions / Ere Production / Saarländisher Rundfunk
Avec la participation de Mirabelle TV
 

Grenoble-Lens : les buts