• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

La France en vrai

Le lundi à partir de 22h45, deux documentaires, pour porter un regard sur des histoires remarquables, des histoires de société, des histoires de France.
Logo de l'émission La France en vrai

Guy Roux, comme vous ne l'avez jamais vu

Guy Roux / © Les productions du moment
Guy Roux / © Les productions du moment

Pendant 45 ans, Guy Roux a donné ses lettres de noblesse l'AJ Auxerre. Dans ce documentaire : "Les deux pieds sur terre, Guy Roux tel qu'en lui-même",  l'homme au bonnet revient sur son parcours, ses équipes, ses victoires. 

Par Elise Benoit

Au même titre qu’un Raymond Poulidor ou qu’un Johnny Hallyday, Guy Roux appartient d’ores et déjà à la légende du pays.

Il est en quelque sorte un monument national et sa capacité unique à détecter les talents, les révéler, les magnifier, demeure un mystère.

Pour autant, à ce jour, aucun film documentaire ne lui avait encore été consacré à la télévision, sur le service public. La biographie de cet homme à la fois humble et ambitieux est donc une première.
 
Guy Roux / © Les productions du moment
Guy Roux / © Les productions du moment
 

Mais qui est Guy Roux ?


En 1961, Guy Roux a 23 ans quand il devient entraîneur-joueur à l'AJ Auxerre : "Pierre Flamion, l'entraîneur de Limoge m'a dit : "Tu pourrais être entraîneur !", car j'avais déjà entraîné les juniors. C'étaient des durs et ça c'était bien passé.",  raconte Guy Roux à France Culture dans  "A voix nue".

De club amateur, l'AJ Auxerre deviendra -sous sa conduite- un club de deuxième puis de première division en 1980. 

En 1996, le club remporte un titre de champion de France puis quatre victoires en Coupe de France.

Ce qui m'a fait le plus plaisir, c'est la montée de division d'honneur en  CFA parce que c'était l'accomplissement d'un rêve des Auxerrois.

En juin 2005, après 45 années passées au club, Guy Roux quitte ses fonctions d'entraîneur de l'AJ Auxerre.

Les deux premières années, je ne pouvais pas venir. J'allais dans la tribune d'en face pour voir le match autrement. Il m'est arrivé de quitter le match au bout de huit minutes, ce n'est pas parce que l'équipe jouait mal ou qu'elle avait pris des buts. Je ne supportais pas.

Puis en 2007, il devient l'entraîneur du RC Lens pour deux petits mois. "J’ai dit à Gervais Martel : « Je m’en vais, car je ne pourrai pas faire ce que tu m’as demandé, c’est-à-dire être dans les trois premiers et battre Lille deux fois » raconte l'entraîneur Guy Roux.

 
Guy Roux, qui a été l'emblématique entraîneur de l'AJA, se retire du conseil d'administration du club professionnel, mais conserve des fonctions pour la section amateur / © FTV
Guy Roux, qui a été l'emblématique entraîneur de l'AJA, se retire du conseil d'administration du club professionnel, mais conserve des fonctions pour la section amateur / © FTV
 

Petit Portrait de Guy Roux 

Quelques petits détails de la vie de Guy Roux. L'entraîneur au bonnet aime le gâteau de riz, Léo Ferré et a son franc-parler.

La dernière coupe d' Europe en 2004-2005, je voulais absolument la gagner. On a été éliminé en quart de final par le CSka Moscou. On aurait pu gagner si les arbitres venaient de la planète Mars.

 
Portrait de Guy Roux
France 3 Bourgogne - Franche-Comté
 

Le documentaire "Les deux pieds sur terre, Guy Roux tel qu'en lui-même"

Alors qu'il fête ses 80 ans, le mythique entraîneur de l’AJ Auxerre revient sur ses pas, depuis son village d’enfance dans l'Yonne jusqu’au stade de ses exploits. Force, pugnacité, humour. "Laissez mon nez tranquille", dit-il au réalisateur Éric Lemasson. Guy Roux par lui-même, tel qu’en lui-même, est-il conforme à sa légende ? C’est la visée de ce documentaire intimiste et sensible.

Dans le documentaire, Guy Roux regarde de vieilles archives :

Je ne suis pas du tout un passéiste ni un collectionneur de mes articles de journaux. Je vis ma vie dans l'instant et dans le futur. 


En 1980, après une lutte acharnée, l'AJ Auxerre monte en 1re division. Assis dans le stade d'Auxerre, Guy Roux se rappelle.

On joue Paris St Germain avec Louis Fernandez, l'entraîneur. Les supporters de Paris St Germain sont dans les tribunes là-bas et mettent un feu d'enfer de fumigènes. C'est-à-dire qu'on voit plus rien et il y a une clameur. La balle est au fond de nos filets, moi je la vois à peine et l'arbitre est désemparé, il siffle. J'étais sur mon banc, je sprinte : "Hé, vous ne pouvez pas accorder le but, on ne voit rien." Il a repris par un coup de sifflet balle à terre et le but n'a pas été accordé. Louis Fernandez en parle encore !

Extrait documentaire : Les deux pieds sur terre, Guy Roux tel qu’en lui-même
 

Les deux pieds sur terre, Guy Roux tel qu'en lui-même
 

Un film réalisé par Éric Lemasson
Une coproduction Les productions du moment et France 3 Bourgogne Franche-Comté
 

Les postiers de Saint-Quentin en grève