Une plage d'Hawaï / © MaxPPP
Une plage d'Hawaï / © MaxPPP

Vincent Lemaire, auteur du concept ConfShow, est aussi chroniqueur Mieux-Être de Nord Pas-de-Calais Matin, chaque mardi. Aujourd'hui, il nous présente la sagesse de la parole ou de l'action bienveillante hawaïenne. 

Par Emmanuel Pall

Etymologie

Ho’oponopono est un terme hawaïen qui est composé de deux mots :
- "Ho'o" qui veut dire  "causer, engager une action"
- "Pono" qui signifie "bienveillant, en harmonie, en paix, intègre, correct, juste". (Il est d'ailleurs très important, dans la tradition hawaïenne de cultiver cette attitude de bienveillance).

Sens

Ho'oponopono peut être traduit par « rendre droit, corriger, harmoniser ce qui n'est pas juste, qui n'est pas correct ». Ceci explique le principe de base de ce rituel de pardon et réconciliation qui nous invite à corriger nos erreurs de pensée, gestes et actions. Au début à Hawaï, ça se faisait en groupe suite à une dispute, un conflit avec un animateur qui organisé la séance. 

Une pratique spirituelle

Il a donc été créé une méthode à pratiquer seul. Le postulat de base étant que Chacun est créateur à 100% de sa vie, le meilleur comme le moins bon.
Toutes situations qui apparaît devant nous, est de notre responsabilité car elle répond à des « mémoires » qui sont à l’intérieur de nous. Ce sont des projections pour que l’on voit pour prendre conscience que ça se situe aussi à l’intérieur de nous. C’est donc quelque chose que j’ai besoin de guérir en moi.

Ne pas répéter les mêmes erreurs

On est responsable de notre façon de voir les choses, même si je vois dans un événement à la télé, un drame, je suis responsable (et non coupable de le voir ainsi). Car tout événement a une multitude d’angle de vue possible, bien sûr qu’on a de la peine suite à un séisme quelque part mais en quoi est-ce que ça peut me faire évoluer moi à mon niveau ? 

La question est "Comment je vois la chose, qu’est-ce que ça me fait ?" et bien je prends la responsabilité de cela. Aussi pour parvenir à un état de paix, il est inutile de chercher à changer l’autre et de se comporter en victime de la fatalité. La solution consiste à effacer en soi les mémoires devenues limitantes et de laisser la place au "vide", pour que l’inspiration nous guide vers des situations positives et constructives.

Quatre points-clés

Ho’oponopono est une formule que l’on dit à l’intérieur de soi dès qu’un conflit, une émotion forte et négative surgit devant vous « Désolé, Pardon, Merci, Je t’aime ». A répéter en conscience en soi ou tout haut.
. « Je suis désolé », signifie que l’on reconnaît le conflit. Je ne voulais pas que cela arrive ou m’arrive.
. « Pardonne-moi », donne la possibilité de se pardonner à soi même, son inconscient d’avoir contribué à cette situation.
. « Merci » à votre âme, à Dieu, à l’Univers d’avoir réveillé cette mémoire qui était en vous afin de la nettoyer. Merci de me donner une chance de rectifier les choses.
. « Je t’aime », c’est le nettoyage de la mémoire limitante en envoyant une énergie d’Amour à vous et à l’univers. On pourrait dire aussi « je m’aime ». Cette énergie, ou émotion d’amour est très puissante pour nous transformer.

Être sans attente, lâcher prise, souffler et prendre de la distance sur ce qui vient d’arriver afin de laisser les meilleures solutions nous apparaître. Sans attente ne veut pas dire inaction, il s’agit au contraire d’être à l’écoute de ce que notre intuition va nous proposer.