• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

9h50 le matin - Nord Pas-de-Calais

lundi, mardi, jeudi et vendredi à 9h50
Logo de l'émission 9h50 le matin - Nord Pas-de-Calais

Jean-Louis Fournier flingue le (marché du) bonheur dans son livre “Bonheur à gogos”

Christelle Massin, chroniqueuse livres et ciné de Nord Pas-de-Calais Matin reçoit Jean-Louis Fournier pour son livre "Bonheur à gogos !"

Par Emmanuel Pall

Tout a commencé par une promenade dans le rayon "développement personnel" du libraire. Le foisonnement des oeuvres "promettant le bonheur m'a paru tellement hallucinant !" explique l'écrivain.

Comment choisir son psy ? 


Si les "psys" peuvent contribuer au bonheur de leurs patients, mieux vaut bien les choisir (les psys :). Donc comment choisir son psy. Sur ce point, Jean-Louis Fournier est catégorique : "Ses yeux doivent être brillants et vifs, s'ils sont ternes et vitreux, abstenez-vous : il n'est pas frais ! Ne le prenez pas trop vieux, il ne s'agit pas qu'il meurt avant vous"

"J'ai décidé de ne pas être raisonnable et de parler des choses graves, comme les psys, d'une façon décalée", répond l'auteur qui signe avec Bonheur à gogos ! son 32e ouvrage.

Alternance d'ouvrages sur sa famille et de "petits bouquins" drôles et farfelus


Prolixe, Jean-Louis Fournier a alterné les ouvrages sur son père, médecin arrageois, sa mère (Ma mère du Nord) où ses fils (Où on va, papa ?) et sa fille (La servante du Seigneur) et les ouvrages plus décalés, humoristiques. Une soupape de sécurité ? "Oui, ça me fait du bien de plaisanter. C'est excessivement important. C'est un peu mon bonheur de ne pas être sérieux, il y a trop de gens sérieux autour de nous (...) et ça me fait beaucoup de bien de faire ses petits livres entre les deux." 

Christelle présente "Bonheur à gogos"
Invité : Jean-Louis Fournier - Nord Pas-de-Calais Matin

"Les gens qui sont heureux et qui affichent leur bonheur avec une espèce d'impudeur m'agacent, me gènent un peu", confie Jean-Louis Fournier qui se dit mieux dans la peau d'un plaisantin et pas dans celle d'un psy, parce qu'il ne sait pas "encore" ce qu'est le bonheur, même si ce dernier ressemble tout à fait à un chat qui se "tire quand on l'appelle". Mieux vaut le laisser venir. 

Un petit conseil qui peut tout changer... 


Avoir toujours une pomme de terre dans sa poche. Quand ça ne va pas, la sortir en la tenant au-dessus de votre tête et se répéter : "J'ai la patate, j'ai la patate"

"Au Moyen-Âge, quand on était malheureux, on s'enfilait une pinte de cervoise. Au XIXe siècle, on a remplacé la cervoise par de l'absinthe. Et puis l'absinthe est devenue interdite, et le bonheur est devenu obligatoire"
Un livre drôle qui nous fait rire de nos grands malheurs et nous libère de la tyrannie du bonheur.
payot-rivages.fr
Bonheur à gogos !
15 euros

Les postiers de Saint-Quentin en grève