• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE
© MaxPPP
© MaxPPP

Kevin Carmina, journaliste à La Voix l'Etudiant, vient nous dire comment attirer l'attention des entreprises dans le cadre de la rubrique Education, chaque jeudi. 

Par Emmanuel Pall

Stage, premier emploi ou même d’un simple job étudiant, les entreprises reçoivent des dizaines et des dizaines de CV et lettres de motivation. Or les recruteurs ne consacrent que quelques secondes par CV. Comment attirer l’œil du recruteur ?

1. Avoir un bon CV et une bonne lettre de motivation

La façon de rédiger son CV et sa lettre de motivation diffère selon les entreprises et les recruteurs c’est pourquoi il est difficile de dresser un portrait type, mais il existe quelques incontournables.

La forme
D’abord il faut savoir que l’objectif principal du CV est de donner envie au recruteur d’aller plus loin, de nous rencontrer pour en savoir plus. C’est la première image qu’il aura de nous, on pourrait le comparer à une carte de visite. Il est important de soigner un minimum la forme même si le degré d’exigence varie selon le type de poste et le secteur : on sera plus exigeant sur l’esthétique avec un profil de communicant qu’avec comptable par exemple.

Le fond
Quelques règles incontournables :
- Mettre une photo (ce n’est pas indispensable mais fortement recommandé)
- Rubriques : état civil, expériences professionnelles (à mettre du plus récent au plus ancien), diplômes, centres d’intérêt
- Mettre un titre sur le CV
- Orthographe et relecture. Pour éviter les erreurs, faites vous relire plusieurs fois et surtout par les bonnes personnes !

Quant à la lettre de motivation elle doit contenir trois paragraphes, pas plus :
- Le « je » pour parler de soi
- Le « vous » pour évoquer l’entreprise
- Le « nous » c’est-à-dire ce que je vais pouvoir apporter à l’entreprise

2. Où et comment le diffuser ? 

Les réseaux professionnels type LinkedIn sont devenus une source incontournable. Les recruteurs sont tous dessus et n’hésitent pas à chasser les bons profils, d’où l’importance de mettre régulièrement à jour son profil (actualisez vos informations).
Autre moyen : l’optimisation des réseaux sociaux.  De plus en plus d’offres d’emploi y sont relayées. Sur Twitter par exemple, il est possible s’abonner à des comptes qui relaient l’actualité de votre secteur puis, petit à petit, vous pouvez identifier les acteurs majeurs afin de développer votre réseau, et, enfin, se faire connaître, voire repérer par un recruteur

Exemples de nouveaux sites :
- Jobijoba - Concept : on glisse un CV sur une plateforme en ligne, un algorithme extrait les informations contenues pour le mettre en lien avec les offres
- « Pitch my job » - Un site  qui met en lien recruteur et candidat : le recruteur pose des questions et le candidat ne peut répondre que sous forme de vidéo. Principal avantage : c’est plus interactif et cela permet au candidat de mieux développer son argumentation.

3. CV Vidéo ?

- Ils se sont beaucoup développés ces dernières années : les premiers candidats à avoir fait ça ont surpris dans le bon sens du terme. Aujourd’hui ça s’est déjà presque un peu banalisé, mais c’est toujours une démarche appréciée et originale. Mais faut-il encore que cela soit bien fait !  Il ne faut pas le bâcler ni le filmer soi-même par exemple.

Quelle durée ? Pas plus de 2 minutes
Quelle différence avec le CV classique ? Plus percutant, plus dynamique, plus original ça permet de voir le caractère de la personne. Où le diffuser ? Sur la page de votre réseau professionnel et pourquoi pas le joindre par mail via un lien lorsque vous candidatez

Recette de la pâte à tartiner par Benjamin Bajeux