• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE
© MaxPPP
© MaxPPP

Adopter l'alimentation de nos ancêtres préhistoriques, c'est possible et bénéfique pour la santé, comme nous l'explique le Dr Rodolphe Picquet, que vous retrouvez tous les lundis à 9h50 dans Nord-Pas-de-Calais Matin sur France 3.

Par Emmanuel Pall

Un peu d'histoire…

Le régime paléolithique n’a pas été « inventé » : il correspond à ce que les premiers humains mangeaient spontanément, de façon naturelle. Et il semble que nos aïeux ne connaissaient pas les maladies dégénératives. On croit même que leur excellente forme physique leur aurait permis de rivaliser avec les meilleurs athlètes modernes.Cette théorie stipule que ce sont nos gènes qui déterminent nos besoins nutritionnels. Comme le génome humain n’aurait évolué que de 0,02 % en plus de 40 000 ans, c’est dire que nous possédons les mêmes gènes que nos ancêtres préhistoriques. Par conséquent,
l’alimentation de cette époque nous conviendrait tout à fait.Les scientifiques (comme le Dr Eaton, le Dr Loren Cordain ou le Dr Jean Seignalet) se sont donc mis à étudier les pratiques alimentaires des chasseurs-cueilleurs d’alors.

Tenter le régime paléolithique ?


Quels aliments ?

Comme pour le régime crétois, la diète paléolithique supprime les produits laitiers, les sucres rapides, les céréales raffinées, les aliments riches en amidon (comme les pommes de terre ou les legumineux), les viandes grasses et évidemment les produits transformés. Elle fait partie des régimes faibles en glucides (22% à 40% de glucides). En comparaison, l'alimentation nord-américaine typique en comprend de 50% à 60%. Ce régime autorise toutes les viandes maigres, les volailles, les poissons, les fruits de mer, les oeufs, tous les fruits et les légumes,  les huiles végétales pressées à froid, ainsi que toutes les noix et les graines ( graines de tournesol, amandes, etc).

Cru ou cuit ? 

Tout d'abord, la cuisson serait apparue au paléolithique, il y a environ 40 000 ans, mais il semble que nos ancêtres mangeaient surtout les aliments crus, la cuisson n’ayant probablement qu'un rôle limité  (viandes et poissons). Certains adeptes de cette diète insistent donc sur le fait de consommer les aliments majoritairement crus, ce qui permet de conserver toutes les vitamines, les oligo-éléments et les antioxydants.

Quels bénéfices ? 


Ce régime permettrait de perdre du poids, de retrouver du tonus, de régler de nombreux problèmes digestifs, d'améliorer le confort articulaire, de prévenir les maladies cardio-vasculaires ou certaines maladies auto-immunes.Le Dr Seignalet a même utilisé la diète ancestrale contre des maladies auto-immunes (comme la sclérose en plaques ou la polyarthrite rhumatoïde) ou contre la fibromyalgie.

  • . Bénéfices des viandes maigres :  satiété rapide, réduire le mauvais cholestérol (LDL), les triglycérides, augmenter le bon cholestérol, abaisser la tension artérielle.
  • . Bénéfices de l'abondance de fruits et légumes : rétablir l’équilibre acido-basique (et donc prévenir l’hypertension, les lithiases biliaires, l’ostéoporose), prévenir les cancers grâce à leur richesse en antioxydants.
  • . Bénéfices de l'apport élevé en acides gras oméga-3 : prévention des maladies cardio-vasculaires, baisse du cholestérol LDL, etc
  • . Bénéfices de l'apport élevé en fibres provenant des fruits, des légumes, des noix et des graines : réduire le cholestérol, favoriser le transit.

L'avis de Rodolphe Picquet


Beaucoup de nos problèmes de santé proviennent aujourd'hui d'une alimentation trop acide, bien trop riche en glucides et en graisses saturées. Ce régime peut donc sembler un peu monotone, mais il apporte beaucoup de bénéfices et n'entraîne aucune carence. Ça vaut le coup d'essayer !
Faites de votre mieux, contrôlez votre esprit et bon appétit !

Au programme de Nord-Pas-de-Calais Matin lundi 5 octobre à 9h50
- Dossier : les rhumatismes
- Santé : le régime paléolithique
- La bonne idée : des vêtements innovants anti-démangeaisons
- Jeunesse : 3 livres de cuisine pour les enfants
- La recette de la semaine : Le velouté de patates douces
- Visite en direct du site d’excellence du développement durable sur la base 11/19 à Loos-en-Gohelle
- Et toujours  la revue du web et des nouvelles de la presse hebdomadaire régionale par skype

 

Luka Elsner en conférence de presse avant le match de l'ASC face au LOSC