hauts-de-france
Choisir une région
© Pixabay
© Pixabay

Phénomène récent, de nombreuses femmes choisissent d'avoir un enfant après 40 ans. Quels sont les risques d'une grossesse tardive ? Nous en parlons avec la gynécologue, Brigitte Letombe

Par Emmanuel Pall

Avant la ménopause, il y a une infertilité qui s'installe 10 ans avant. Le temps ovarien reste le même, les médecins n'y ont pas encore touché, explique la docteur Letombe. Il faut savoir également que les ovulations de mauvaises qualité augmentent.

Conséquence, avant 40 ans on a 10% à 15% de fausses couches, après 40 ans, cela monte à 30%. Après 40 ans, 35% des femmes qui désirent un enfant n'y parviennent pas.

Brigitte Letombe précise également, qu'il n'est pas vrai que toutes les femmes après 40 ans peuvent avoir un enfant. Toutefois, elles se veut rassurante également et précise :  

"On peut avoir l'idée que les médecins de la reproduction sont "tout puissants" et peuvent permettre à toutes les femmes d'avoir un enfant. Ce qui n'est pas vrai. Une grossesse après 40 ans, c'est possible, mais mieux vaut pas trop repousser"


Enfin à noter que les risques pour l'enfant, notamment de trisomie 21, augmentent également. Le point avec Brigitte Letombe.

Avoir un enfant après 40 ans