hauts-de-france
Choisir une région

Frédéric Valemynck, notre vétérinaire que vous retrouvez tous les mardis, nous fait un point sur ce qu'est la bi-nutrition ses vertus ses limites et comment nourrir au mieux son chien ou chat.

Par Emmanuel Pall

Qu'est ce que la bi-nutrition ?
Il s'agit de combiner deux types d'alimentation. Deux définitions sont souvent retenues :
• Soit le mélange croquettes et pâtée (souvent pour les chats)
• Soit l'association d'une alimentation industrielle (croquettes et/ou pâtée) et d'une ration ménagère (la cuisine qu'on fait pour son animal) et c'est cette définition que je désire traiter.

Je croyais que les croquettes étaient ce qu'il y avait de mieux ?
Par le passé c'était certain. L'apport alimentaire ménager étant surtout constitué de restes de table (mou pour les chats par exemple), il conduisait obligatoirement à des excès (gras surtout) et à des carences (calcium, vitamines) amenant à des maladies graves. La création de croquettes équilibrées à permis d'apporter tous les besoins adéquats à nos animaux de compagnie et a contribué à considérablement augmenter leur durée de vie. D'autant plus qu'ils existent désormais mêmes des croquettes pour traiter des maladies spécifiques.

Mais il y a un mais ?
Mais on s'aperçoit que l'apport exclusif de croquettes amène souvent à une sous-consommation d'eau responsable parfois de problèmes urinaires (surtout chez le chat : calcul, cystite)

D'où l'idée de mélanger les sources alimentaires ?
Tout à fait, pour la santé dans un premier temps et pour se faire plaisir également il faut bien l'admettre.

C'est à dire ?
On parlait récemment d'humanisation des animaux (anthropomorphisme), souvent on réalise des petits plats pour faire plaisir à son animal et par craintes mal fondées qu'il se lasse si on lui confie toujours la même alimentation.

Animaux : petits plats ou plats tout prêts ?

Une vraie étude diététique est nécessaire en fonction du poids, de l'âge, du stade physiologique et éventuellement des maladies.
On choisit une source de protéines (une viande)On y ajoute une source d'acide gras (une huile) Une source de minéraux et de vitamines (complexe poudreux du commerce) Une source de fibres (végétaux, féculents)