• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE
© MaxPPP
© MaxPPP

Bien évidemment il ne s'agit pas d'un détective, mais d'un chien qui assiste le policier dans son travail. Frédéric Vlaemynck, le vétérinaire que vous retrouvez tous les mardis à 9h50 dans Nord-Pas-de-Calais Matin, nous en dit plus.

Par Marie-Agnès Bourgain

Le chien douanier

Par son flair extraordinaire, le chien peut servir par exemple à détecter certaines substances illicites ou dangereuses, comme les drogues. Il s'agit de chiens qui assistent le plus souvent les douaniers. Résines de cannabis, cocaïne ou autres stupéfiants ont des odeurs caractéristiques et le chien a été dressé à les reconnaître et à en marquer la présence, par exemple  en s'asseyant devant un bagage, en grattant le sol ou en aboyant. Pour arriver à ce résultat,ils ont subi un entraînement avec les substances, mais sans jamais les consommer bien sûr ! Ils ont appris à les reconnaître uniquement par la récompense et la joie du maître-chien quand ils réussissent.

Sur la piste du chien policier


Surveillance et interventions

Les chiens policiers peuvent bien sûr  assurer d'autres missions. Nous pouvons citer les chiens d'intervention qui ont un rôle de dissuasion et de protection lors des missions de surveillance, voire de réelles interventions lors de l'interpellation d'un suspect en fuite après sommation. Ils sont lâchés avec muselière et chargent sur commande. Ils percutent l'individu, le couchent et le maintiennent ensuite en respect au sol en attendant l'arrivée du maître-chien et de ses coéquipiers.

Quel type de chien ?

On privilégie des chiens plutôt rapides et puissants, tels des tervuerens ou des malinois par exemple, parfois des chiens beaucoup plus massifs comme des leonbergs. Ils sont sélectionnés sur des critères de bonne santé physique et psychique, par l’intermédiaire des maîtres-chiens et avec des suivis vétérinaires rigoureux. Ils sont issus d'élevages français et d'échanges internationaux. Ils subissent des périodes d'essai (un peu à l'image des chiens guides d'aveugles) et sont exclus du programme ou mis à la retraite (après quelques années de service) dès incapacité physique ou comportementale. A la retraite, ils deviennent d’excellents chiens de compagnie. Le choix de l'adoptant fait intervenir le maître-chien qui a créé un lien très fort avec son partenaire et ami canidé. Il n'est pas rare que ce soit d'ailleurs lui qui l'adopte définitivement.


Au programme de Nord-Pas-de-Calais Matin mardi 6 octobre à 9h50
- Fête de la science : demandez le programme !
- Handicap : la journée nationale des aidants
- Mieux-être : pour ou contre le fait de tout ranger ?
- Animaux : le chien policier
- L'archive de la semaine : 1972, la vue c'est la vie
- En direct extérieur : les secrets de fabrication d’un matelas  dans une entreprise artisanale à Tourcoing
- Et toujours  : la revue du web et des nouvelles de la presse hebdomadaire régionale par skype


La carte postale de Mont-Saint-Eloi