• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE
© Virginie Demange
© Virginie Demange

Virginie Demange et Jean-Marie Barféty sont à Willems à l'est de la métropole lilloise, près de la Belgique, où ils rencontrent Jean Linero, ancien cadre dans l'industrie pharmaceutique, il a choisi une reconversion qu'il souhaitait utile à son entourage.

Par Emmanuel Pall

Jean Linero est un ancien cadre dans l'industrie pharmaceutique. Il a choisi une reconversion qu'il souhaitait utile à son entourage. Il est à présent rémouleur affûteur. Il a son atelier d'affûtage mobile, un petit camion avec lequel il se rend chez ses clients : des particuliers mais aussi des professionnels qui ont besoin de couteaux qui coupent bien comme les cuisiniers des restaurants. 


Découvrez comment il affûte les couteaux de ses clients ? Et quelles meûles il utilise ? Trois phases sont nécessaires. Elles se terminent par le polissage. Le test du papier montre à quel point le travail a bien été effectué, un couteau doit couper une feuille de papier aisément une fois qu'il est aiguisé. Quelques minutes suffisent par couteau. Le métier de rémouleur est un vrai métier, "loin d'une carte postale, même s'il a presque disparu : on est moins de 200 en France" précise Jean. 
Willems : le métier de rémouleur


Revoir nos directs

 

Le boum de la culture du lin dans l'Oise