© France 3 Picardie / Gontran Giraudeau
© France 3 Picardie / Gontran Giraudeau

Jean-Mary Thomas revient sur le parcours hors du commun d'Albertine Sarrazin, délinquante, détenue à la prison pour femmes de Doullens (80) et rendue célèbre pour avoir écrit le roman L'Astragale. Une chronique en picard en partenariat avec l'Agince pour ech picard.

Par France 3 Picardie

Née en 1937 à Alger, Albertine Damien était une bonne élève, mais indisciplinée. En rupture avec son milieu, elle va tomber dans la déliquance. En 1955, Albertine est condamnée à sept ans de prison pour un hold-up manqué et est emprisonnée à Fresnes, puis à Doullens (80).

Le 19 avril 1957, la jeune femme s'évade en sautant d'une hauteur de dix mètres et se brise l'astragale, un os du pied. Dans sa fuite, elle rencontre l'amour de sa vie, Julien Sarrazin, un voyou, qu'elle épousera deux ans plus tard. Les années suivantes seront marquées par des passages en prison réguliers du couple pour des vols.

Albertine Sarrazin, détenue à la citadelle de Doullens et auteure de roman
Jean-Mary Thomas revient sur le parcours hors du commun d'Albertine Sarrazin, délinquante, détenue à la prison pour femmes de Doullens (80) et rendue célèbre pour avoir écrit le roman « L'Astragale ».


Auteure de plusieurs ouvrages (la plupart publiés post-mortem), Albertine Sarrazin devient célèbre en 1965 avec La Cavale et L'Astragale. Ces deux romans autobiographiques ont été adaptés au cinéma (La Cavale en 1971 et L'Astragale en 1969 et en 2015).

Victime d'une erreur médicale lors d'une opération chirugicale, elle est décèdée le le 10 juillet 1967 à Montpellier.